Ethereum

Ethereum – Résister à la censure en créant un nouveau fork ?

21 Oct 2022 - 10:30

À peine l’étape The Merge validée pour Ethereum, de nouveaux obstacles viennent se dresser sur la route de cette blockchain devenue Proof of Stake. Cela en relation directe avec le coup de massue porté à l’écosystème des cryptomonnaies par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) des États-Unis dans le cadre de sa répression contre le mixeur Tornado Cash. Avec comme conséquence, la mise en place d’une auto-censure préventive de la part de certains de ses nœuds. Et, à terme, le risque de voir apparaître un nouveau fork destiné à restituer les promesses initiales de ce réseau.

L’euphorie déclenchée par le passage tant attendu de la blockchain Ethereum au Proof of Stake aura été de courte durée. Car même si la mise en place de cette étape historique The Merge a pris des années, les conséquences sont quant à elles quasi immédiates. En particulier suite à l’affaire Tornado Cash qui a durablement ébranlé les aspirations idéologiques de ce réseau censé être résistant à la censure. Pourtant, dans les faits, le constat est tout autre…

En effet, il semble que l’apparition des validateurs ne soit pas nécessairement une bonne chose pour l’indépendance d’Ethereum. Car cela consiste à bloquer des fonds en cryptomonnaies ETH afin de sécuriser son réseau. Mais dans certains cas cette « sécurité » semble être confondue avec une conformité même pas exigée par les régulateurs. Au point de faire de la nouvelle version de cette blockchain un outil déjà hautement répressif. Et cela ne plaît pas du tout à une part importante de ses développeurs historiques.

Ethereum

The Merge - Un risque structurel de centralisation pour Ethereum ?

Hugh B. - 18 Aug 2022 - 09:30

L’arrivée de la date fatidique de l’étape The Merge pour le [...]

Lire la suite >>

Ethereum – Résister à la censure avec un nouveau fork ?

Bien évidemment, cette question est encore purement théorique. Mais elle semble néanmoins trouver un certain écho dans les rangs des développeurs du réseau Ethereum. Cela au sujet de la nécessité de créer (encore) une nouvelle version de sa blockchain, sous la forme d’un fork. Un peu à la manière des mineurs d’Ethereum à l’origine de l’inutile ETHPow (ETHW), mais cette fois avec une vision plus idéologique que simplement revancharde. Le tout reposant sur un constat aussi simple que sans appel, dressé par Martin Koppelmann, développeur de longue date d’Ethereum et fondateur de la blockchain Gnosis : il « commence à violer (sa) promesse » initiale et idéologique.

« La plupart des gens dans l’espace Ethereum sont d’accord avec l’idée que sur son réseau, tout le monde est traité de manière égale. Si vous avez une idée pour une [app] ou si vous devez déployer un actif, même si vous faites un schéma de Ponzi ou autre, la plateforme vous traite de manière neutre. Je pense qu’il est important d’avoir un endroit où, même à l’échelle géopolitique, vous n’avez pas à craindre qu’une partie puisse, par exemple, geler les comptes ou les avoirs d’une autre partie. »

Martin Koppelmann

Pourtant, il semble important de rappeler que la censure actuelle principalement dressée à l’encontre du mixeur Tornado Cash n’est pas une exigence de l’OFAC. En effet, il s’agit d’initiatives personnelles alors même que « la couche de base » de la blockchain Ethereum n’est pas tenue de censurer les blocs impliqués dans les transactions sanctionnées. Et au lieu d’être rassurante, cette réalité est en fait bien plus inquiétante. Car la situation actuelle est uniquement la conséquence du zèle de certaines structures en charge de la gestion de ses nœuds, comme le controversé Flashbots. Alors qu’est-ce que cela sera si toutefois – ou plutôt lorsque – cette exigence deviendra effective ?

Ethereum

Flashbots - Des blocs Ethereum qui censurent Tornado Cash

Hugh B. - 03 Oct 2022 - 16:30

L’avènement d’Ethereum dans sa version Proof of Stake est un [...]

Lire la suite >>

Ethereum – 51% de ses blocs censurent Tornado Cash

Une réalité dont le principal signal d’alarme pour Martin Koppelmann est le récent franchissement d’une limite symbolique. En effet il y a quelques jours, et seulement 1 mois après le passage de l’étape The Merge, le réseau Ethereum a atteint une « triste étape importante dans la censure ». Car selon les données publiées par ce dernier, 51% de ses blocs censurent dorénavant les transactions liées de près ou de loin à Tornado Cash. Et même si cela ne revient pas à les bloquer pour de bon, « Tornado est devenu un citoyen de seconde zone sur Ethereum. »

Est-il nécessaire de rappeler l’importance du taux de 51% dans le secteur des cryptomonnaies ? Cette limite qui permet d’attaquer et de détourner un réseau tout entier du fait de l’obtention d’une majorité, même corrompue. Raison pour laquelle cette idée de fork est apparue dans l’esprit de ces développeurs.

Ethereum – Un fork qui « aura probablement lieu »

Au point de voir Justin Brake, chercheur à la Fondation Ethereum, expliquer que cela « aura probablement lieu ». Même si selon lui, « ce qui a tendance à se produire avec ces forks, c’est que l’un d’eux devient très dominant sur l’autre. » Avec une estimation, dans le cas de cette division hypothétique, qui ne représenterait qu’une part de « certainement moins de 10% » pour la version présentée comme censurable. La majorité du réseau principal devenant de ce fait – et de nouveau – résistant à la censure.

« Je pense que ce qui va se passer, c’est que si vous voulez construire une infrastructure qui va durer très longtemps avec une portée mondiale, alors vous allez le faire sur la version non censurée. Mais si, au lieu de cela, vous souhaitez vous adresser à une juridiction spécifique, peut-être uniquement aux États-Unis, ou si vous souhaitez faire quelque chose de très précis – par exemple des jeux de hasard – vous voudrez être très, très réglementé. »

Justin Drake

Quoi qu’il en soit, tout cela reste encore tout à fait théorique. Néanmoins, cette éventualité semble plus que simplement envisagée par certains développeurs emblématiques du réseau Ethereum. Et cela s’inscrirait finalement dans la vision multi-chain en train de s’imposer dans l’écosystème de la blockchain et des cryptomonnaies. Avec des réseaux potentiellement aussi nombreux que les cas d’usage qu’ils vont devoir prendre en charge. Et la nécessité de se plier aux exigences des régulateurs pourrait très certainement en devenir un.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche