Metaverse et Gaming

Facebook devient Meta – Prochain géant de l’univers des métaverses ?

29 Oct 2021 - 09:00

En pleine tempête du scandale Facebook Files, le géant des réseaux sociaux vient d’opérer un tournant stratégique symbolique. Une décision dans la lignée de ce qui ressemble de plus en plus à un divorce en train de se confirmer avec le projet Diem. Cette monnaie numérique qui devait révolutionner le marché du e-paiement et des transferts de fonds grâce à ses milliers de milliards d’utilisateurs. Et qui n’est plus qu’un échec que la multinationale cherche à effacer de son CV déjà pas très reluisant. Mais cela tout en restant étroitement connecté à l’univers des cryptomonnaies et ses déclinaisons comme les NFTs. Raison probable de son changement de nom officiel pour Meta.

La relation qu’entretient Facebook avec l’univers des cryptomonnaies est digne d’un drame que l’on peut qualifier de numérique. Une histoire d’amour compliquée qui avait débuté par la mise au monde d’un Libra au nom évocateur. Mais la naissance de ce rejeton a aussitôt déclenché les foudres des instances de régulation face à la puissance potentielle de ce premier né. Une opposition farouche et pas totalement illégitime qui a fini par anéantir ce projet avant même qu’il ne devienne effectif. Et cela malgré la tentative d’en modifier le nom pour un Diem qui n’a toujours pas réussi à rassurer à l’instant présent.

Mais de toute évidence, la société Facebook ne s’avoue pas vaincue. Et elle a récemment annoncé sa volonté d’intégrer l’univers en pleine construction des métaverses à grand renfort de millions de dollars. Une façon de rester en relation rapprochée avec les différentes innovations actuelles qui s’articulent autour des cryptomonnaies. Avec dans son viseur les jetons NFT et tout ce qui peut s’associer au développement de mondes virtuels qui y sont associés. Et un Mark Zuckerberg qui explique vouloir « construire le tissu connectif entre les différents espaces numériques, afin de passer outre les limitations physiques. » À chacun d’y voir une révolution en cours ou une dystopie qui prend forme.

La société Facebook devient Meta

Changer de nom est à la mode depuis quelques années dans le petit milieu des grandes entreprises. Une procédure de naming qui ressemble parfois plus à une overdose de réunions inutiles et de fonds à dépenser qu’à une véritable avancée majeure. Et une épidémie qui vient de toucher une société Facebook en pleine tourmente. Cela face à cette récente affaire des « Facebook Files. » Des rapports internes dont les avertissements ont été volontairement ignorés au sujet de l’impact négatif que son réseau social peut avoir sur les adolescents. Mais également en relation au lancement plus que houleux de son portefeuille numérique Novi immédiatement sanctionné par des sénateurs américains à l’affût.

Une actualité vis-à-vis de laquelle la stratégie de l’entreprise semble donc rester la même que pour le Libra. À savoir : changer de nom pour se transformer en « Meta ». Un terme en relation directe à l’explosion actuelle des métaverses devenus de toute évidence le nouvel objectif de ce leader des réseaux sociaux.

« Voici venu Meta – le nouveau nom de la société Facebook. Meta aide à construire le métaverse, un endroit où nous jouerons et nous connecterons en 3D. Bienvenue dans le prochain chapitre de la connexion sociale. » – Meta

Une décision qui est un signe très important à prendre en compte. Car cela symbolise un véritable changement de paradigme en relation à l’univers des cryptomonnaies et des jetons NFT. Un domaine dont l’évolution en marche pousse actuellement les multinationales de ce monde à venir s’y inscrire. Cela afin de ne pas passer à côté de ce qui pourrait bien devenir la norme des décennies à venir.

Facebook prochain géant du métaverse ?

Un constat que semble avoir fait Mark Zuckerberg. Car il annonce en parallèle de ce changement de stratégie la création de « millions d’emplois » au cours des prochaines décennies. Avec un chiffre de 10 000 postes uniquement pour l’Europe. Tout cela afin de s’inscrire dans un univers des métaverses que le cabinet d’étude IDC voit tout simplement exploser sur les prochaines années. Avec « des dépenses dans le secteur qui devraient être multipliées par six entre 2020 et 2024, pour passer de 12 milliards à 72 milliards de dollars. » Raison de l’empressement de Facebook à y trouver une place avant que d’autres géants ne s’y développent.

Il se pourrait donc que les dérivés du crypto-gaming et des jetons NFT représentent la véritable porte d’entrée vers l’adoption des cryptomonnaies. Un ensemble de fonctionnalités numériques au service d’une réalité virtuelle qui deviendra la norme sociale. Et au sein de laquelle la fraîchement renommée société Meta semble bien décidée à s’imposer comme un acteur d’envergure. Avec comme point de départ annoncé la possibilité « de vendre plus facilement des objets numériques en édition limitée comme les NFTs. » Mais également « de les afficher dans leurs espaces numériques et même de les revendre à la prochaine personne en toute sécurité. » La machine est en marche…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche