Bitcoin

Le Salvador et la ville de Lugano signent un accord pour stimuler l’adoption du Bitcoin

30 Oct 2022 - 11:51

Voilà une alliance a priori improbable que seul Bitcoin peut susciter. La collaboration entre une ville suisse paisible à la population aisée et un petit pays d’Amérique centrale plutôt connu pour sa violence et son taux de pauvreté record, avant sa reconnaissance légale de la crypto reine. Lugano et le Salvador viennent de signer un protocole d’accord pour stimuler l’adoption du BTC dans leurs régions respectives et au-delà.

Partenariat Bitcoin entre le Salvador et Lugano

Si réunir Lugano et le Salvador dans une même phrase semblait relever d’une incongruité presque aussi inattendue que la rencontre poétique entre un parapluie et une machine à coudre, le rapprochement en la circonstance n’est pas fortuit, mais voulu. En effet, les deux juridictions ont signé un partenariat rendu public lors de la première journée du premier forum Plan₿, un projet d’envergure élaboré avec Tether, visant à faire de Lugano la capitale européenne du Bitcoin.

Bitcoin

Lugano voit grand pour Bitcoin

Nathalie E. - 05 Mar 2022 - 15:02

La ville de Lugano située dans le Tessin en suisse italophone, à [...]

Lire la suite >>

Les objectifs du protocole d’accord, tels que relayés par l’émetteur de l’USDT, comprennent une coopération active en matière d’éducation et de recherche, le soutien aux initiatives visant à favoriser l’adoption du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies dans leurs régions respectives, et la promotion de l’échange d’étudiants et de talents entre les deux partenaires.

Lugano est une terre d’innovation et d’opportunités, et l’annonce historique d’aujourd’hui concernant notre partenariat (…) est une excellente nouvelle pour les partisans de la liberté financière et du pouvoir de la cryptomonnaie. Cette entreprise conjointe profitera aux citoyens de Lugano et du Salvador alors que nous continuons à travailler pour une économie mondiale plus inclusive.

Michele Foletti, maire de Lugano, in Communiqué de Tether

Un « Bitcoin office » salvadorien à Lugano

Le Salvador va également ouvrir un « Bitcoin office » à Lugano doté d’un consul honoraire, pour diffuser la bonne parole sur place et en Europe.

Je suis ravie d’avoir pu annoncer ce partenariat historique entre la ville innovante de Lugano et mon cher pays d’origine, le Salvador. Nous partageons un amour pour l’innovation et les idées audacieuses, et cette initiative changera la donne dans l’échange d’idées et de meilleures pratiques en matière de liberté économique. Mes compatriotes salvadoriens et moi-même sommes très enthousiasmés par la promesse de Bitcoin, et j’ai hâte de voir comment cette initiative contribuera à accroître l’accès à la sécurité économique et à la liberté économique pour tous, l’un des principaux objectifs du gouvernement du président Nayib Bukele.

Milena Mayorga, ambassadrice du Salvador aux États-Unis, in Communiqué de Tether

Sa légitimité ? Son expérience de pionnier puisqu’il a été le premier pays au monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale en septembre 2021.

Résolution des contrastes par Bitcoin : 1) pays pauvre

Une adoption qui a suscité l’ire des gardiens du temple monétaire qui n’ont depuis, eu de cesse de chercher à décrédibiliser sa politique en la matière. En vain doit-on le préciser, le président Bukele affirmant encore plus son ambition pro-bitcoin face à une hostilité généralisée.

Bitcoin

Le FMI recommande au Salvador de renoncer au Bitcoin en tant que monnaie légale

Nathalie E. - 26 Jan 2022 - 11:08

Le Fonds monétaire international, dans une note plutôt positive sur la [...]

Lire la suite >>

Candidat à sa propre réélection et bénéficiant, contrairement à ce qui est perfidement répandu, d’une adhésion majoritaire de la population salvadorienne, notamment en raison de sa réponse musclée à la criminalité endémique du pays, il pourra, à la faveur d’un nouveau mandat, amplifier encore l’impact de sa décision historique.

Une décision dont le bilan est certes mitigé, mais bien loin des affirmations catastrophiques assénées ça et là où apparaît une mauvaise foi patente à croire que les choses, sous l’impulsion d’une loi, peuvent changer en un an, soit du jour au lendemain.

Certes, la population pauvre et peu éduquée ne s’est pas massivement emparée de bitcoin, hormis pour empocher les 30 dollars promis (correspondant peu ou prou à 3 jours de salaire) via le wallet d’Etat Chivo, dont les dysfonctionnements notoires n’ont pas aidé à sa pérennité. Certes, la transparence n’est pas toujours au rendez-vous quant aux achats de BTC de l’Etat qui atterriraient dans un portefeuille privé… Mais depuis la proclamation du bitcoin comme devise officielle du pays aux côtés du dollar américain, il y a eu une augmentation record du PIB (+10,3%) et des revenus du tourisme. Et l’accès pour la première fois à des transactions financières pour une population non bancarisée à 70%.

2) Territoire riche

Lugano, bien sûr, est aux antipodes du pays d’Amérique centrale que tout le monde connaît aujourd’hui grâce à son président pro-bitcoin. Enclave méditerranéenne nichée au pied des Alpes, réputée pour son lac, sa riviera, ses échoppes de luxe, ses multiples banques et son industrie pharmaceutique, elle représente l’image type de la bourgade cossue et tranquille, qui n’a nul besoin du Bitcoin pour prospérer, ses habitants bénéficiant généralement de revenus confortables.

Mais au-delà de la carte postale, la ville du Tessin, troisième place financière de Suisse, se veut résolument tournée vers l’avenir en devenant une porte d’entrée crypto au coeur de l’Europe. Elle n’est d’ailleurs pas la première cité suisse à s’emparer du sujet, aidée en cela par le fonctionnement fédéral de la Confédération helvétique. Zoug et Neuchâtel avant elles, en ont fait un moteur de leur croissance économique, avec plus ou moins de bonheur pour la « Crypto Valley » alémanique.

Tether, artisan de l’alliance

Lugano s’est donc emparé du sujet, en permettant à terme aux résidents d’utiliser le bitcoin, mais également le stablecoin Tether (USDT), comme moyen de paiement des taxes et services locaux et dans les magasins et entreprises. Ainsi, Bitcoin et l’USDT vont devenir « de facto » des monnaies au cours légal dans le périmètre de la ville d’à peine 70 000 habitants. On ne s’attardera pas sur le stablecoin local lancé pour l’occasion, le LVGA, dont la pertinence reste à prouver. Quoi qu’il en soit, d’ores et déjà, les habitants comme les visiteurs de passage peuvent régler leurs achats en BTC chez un nombre croissant de commerçants de la ville via le réseau Lightning Network.

Source : Twitter

Surtout, en s’appuyant sur un partenariat avec Tether, acteur majeur, mais controversé, de l’écosystème, qui a également parrainé moult initiatives au Salvador, la ville espère attirer entreprises et startups du secteur en déroulant « un tapis rouge » pour tous les candidats à la re-localisation, selon les mots du directeur municipal Pietro Poretti prononcés au moment du lancement de Plan₿. 

Aujourd’hui, le rêve de démocratisation financière a fait un grand pas vers la réalité avec Lugano et le Salvador concluant un partenariat officiel d’inclusivité économique et de liberté financière.(…) Cette initiative promet de favoriser l’échange de meilleures pratiques et d’idées concernant le pouvoir de la cryptomonnaie. Et nous, chez Tether, sommes prêts à aider autant que nous le pouvons.

Paolo Ardoino, directeur technique de Tether, in Communiqué

A quoi s’attendre ?

Jusqu’à présent, l’adoption de bitcoin a été le fait d’initiatives isolées. On passera rapidement sur la concurrence pour attirer les bitcoiners à l’escarcelle bien remplie. Une cible de plus en plus courtisée par des économies en mal de ressources qui aimeraient attirer vers elles cette manne providentielle. La Thaïlande s’y est essayée au moment de la réouverture de ses frontières post-pandémie et d’autres lieux leur sont entièrement dédiés.

Ailleurs, notamment aux Etats-Unis, des Etats ( le Wyoming pionnier en la matière, le Colorado mais aussi l’Arizonale New Hampshirel’Ohio…) ou des villes (Austin, Miami, New York) déploient tout un dispositif législatif pour susciter l’implantation de fleurons de l’industrie crypto afin de booster le tissu économique de leurs territoires respectifs. Au Brésil, la ville de Rio de Janeiro va encore plus loin en voulant intégrer Bitcoin à sa trésorerie. Certes, les édiles pro-crypto parlent entre eux et échangent sur leurs pratiques, mais jusqu’à présent, pas de partenariat officiel en vue. Aussi, l’alliance entre le Salvador et Lugano marque une nouvelle étape, et un sérieux pas en avant pour la démocratisation du Bitcoin car en étant des lieux aux antipodes l’un de l’autre, leur collaboration valorise la dimension d’un BTC fait pour tous.

Accompagnerez-vous la révolution Bitcoin ? Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous sans tarder sur l’exchange Bybit  (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche