Bitcoin

Bequia : l’île au Bitcoin des Caraïbes

30 Avr 2021 - 15:51

Cette région du monde déjà à la pointe en matière de monnaie numérique de banque centrale avec le « sand dollar  » des Bahamas ou le DCash des Caraïbes orientales, poursuit sur sa lancée avec une initiative audacieuse qui pourrait transformer l’île de Bequia, située plus au sud au large du Venezuela, en un sanctuaire Bitcoin.

D’abord un banal projet commercial

L’île de Bequia, dans l’archipel des Grenadines, promeut Bitcoin comme moyen de paiement pour un futur programme immobilier, baptisé développement One Bequia, destiné à une clientèle fortunée. Jusque-là, rien de bien révolutionnaire même si c’est une première dans cette région du monde. Une première qui ne se contente pas d’ailleurs de proposer Bitcoin comme moyen de règlement pour ses 39 villas de luxe, mais également pour toute l’infrastructure construite autour.

Le Bitcoin sera également accepté comme moyen de paiement pour les produits de première nécessité dans l’épicerie du développement ainsi que dans son restaurant, son café et son cinéma. »

Source : Euronews

Coup marketing ? Assurément, mais pas seulement. Certes, on est loin du modèle d’une communauté à la Bitcoin Beach au Salvador, dont on peut suivre l’évolution sur le fil twitter dédié, qui a bâti son économie autour de la crypto reine. Mais l’intention du promoteur du projet, originaire du coin, n’en semble pas complètement aux antipodes.

« L’adoption des cryptomonnaies est bien plus qu’un gadget, c’est une réponse aux problèmes bien réels que les communautés insulaires connaissent de plus en plus coupées des services bancaires courants. »

Storm Gosalves à Euronews

Les monnaies numériques adaptées aux nations insulaires

En effet, ce n’est pas pour rien que les nations insulaires qui connaissent des difficultés singulières du fait de leur configuration géographique, ont été les premières à tester des monnaies numériques de banque centrale. Ainsi, l’archipel des Bahamas a joué le rôle de pionnier en émettant son dollar des sables (« Sand dollar »). Son souci étant d’arriver à homogénéiser une économie de paiements fragmentée, dominée par une forte utilisation des espèces et par une population largement sous-bancarisée. Population qui, quand elle ne l’est pas, se retrouve pénalisée par une diminution ou disparition des services bancaires disponibles.

Si cette tendance se poursuit, cela signifie que les petites nations insulaires seront essentiellement coupées du commerce et du commerce international. Pour les économies basées sur le tourisme, ce serait dévastateur. Cela a poussé de nombreux pays insulaires des Caraïbes à adopter la blockchain (…) beaucoup plus rapidement que d’autres pays plus développés. Les Bermudes, les Bahamas, la Barbade et maintenant Saint-Vincent ouvrent la voie à cet égard .»

Storm Gonsalves, promoteur du projet Développement One Bequia

Et Bitcoin à Bequia

Une référence au DCash, monnaie numérique émise par les Caraïbes orientales reposant effectivement sur une blockchain mais qui n’a bien sûr rien à voir avec un Bitcoin libre de tout contrôle étatique. Gonsalves admet d’ailleurs un scepticisme généralisé par rapport à la première des cryptomonnaies, mais il reste confiant.

Pour de nombreux résidents et visiteurs de Bequia, Bitcoin est plus qu’un simple instrument financier – c’est une philosophie. Les premiers investisseurs en crypto ne sont pas de simples spéculateurs. Ils croient fermement en la philosophie de décentralisation derrière Bitcoin et la blockchain. »

Storm Gonsalves, promoteur du projet Développement One Bequia

Visiblement, l’île de Bequia est devenu un repaire de bitcoiners. Si l’entre-soi vous tente…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche