Le protocole Opium lance les paris sur la solvabilité du Tether (USDT)

 Le protocole Opium lance les paris sur la solvabilité du Tether (USDT)

Toute personne ayant accumulé un minimum de connaissances dans le milieu des cryptomonnaies connaît le Tether (USDT). Cela du fait qu’il est le stablecoin le plus souvent disponible pour effectuer des opérations de trading sur les principales plateformes d’échange. Sa forte et croissante capitalisation boursière en fait un acteur incontournable de la cryptosphère à l’heure actuelle. Mais l’USDT est également connu comme étant le plus controversé de ces outils monétaires en vogue. 

Utiliser une cryptomonnaie n’est jamais une simple opération sans conséquence. Et même si les stablecoins laissent penser que leur stabilité offre un refuge sûr en cas d’opération de trading, ils méritent d’être choisis et étudiés avec le sérieux nécessaire. Et dans le domaine le Tether (USDT) n’est pas exonéré de ce doute malgré sa force et son leadership. Cela en fait même le plus controversé de tous

Les stablecoins connaissent un succès grandissant à l’heure actuelle. Leur nombre ne cesse de croître tout comme les options qu’ils proposent ou les formes que cette stabilité peut prendre

Une réalité qui en fait des cryptomonnaies à l’utilité avérée, car échappant à la volatilité qui est le principal frein à leur adoption et à leur propagation. Raison pour laquelle elles figurent en bonne place dans le viseur des instances de régulation qui y voient des concurrents sérieux et redoutables à leurs monnaies vieillissantes

Opium ouvre les paris sur le Tether (USDT)

Ce succès du Tether (USDT), toujours accompagné du doute qu’il représente, fait de lui un acteur à part de la scène des stablecoins. Il est vrai que la question de sa possible parité de 1:1 avec le dollar USD a toujours été au centre des préoccupations lorsqu’il est question de lui. En particulier du fait de sa très forte progression actuelle qui le place en 3e position des cryptomonnaies par capitalisation boursière sur notre CoinMarketCap personnalisable MyCMC

Une réalité qui a initié le tout récent lancement d’une offre de contrat d’un nouveau genre sur la tête du Tether (USDT). Et c’est le protocole Opium qui en est à l’origine. Le but étant d’introduire des swaps sur défaillance de crédit (CDS) sur l’USDT.

« Vous pouvez l’utiliser pour vous protéger (ou spéculer sur) une défaillance systémique du stablecoin le plus utilisé en crypto. Cela vous permet également de gagner des intérêts sur votre capital au cas où vous seriez prêt à parier sur la qualité et la durabilité de l’USDT. » – Andrey Belyakov, Opium

Le produit a fait l’objet d’un lancement officiel en milieu de semaine dernière. Il permet dans les faits d’assurer l’acheteur en cas de défaut de paiement de la part de l’USDT.

Un Credit Default Swap (CDS) sur l’USDT

Le protocole Opium est une structure innovante de la DeFi au service des produits dérivés. Son lancement date du début de l’année. Sur le papier, cette offre permet « de créer, régler et négocier facilement pratiquement tous les produits dérivés et instruments financiers de manière professionnelle et sans confiance. » Le tout en combinant n’importe quel oracle avec n’importe quel instrument financier

Chaque position prise sur ce protocole est représentée par un jeton qui peut être échangé, envoyé ou stocké dans des portefeuilles « à froid » de type hardware wallet comme le Ledger

Et c’est dans ce cadre qu’Opium propose depuis peu des Credit Defaults Swap (CDS) sur certaines offres crypto. Des contrats qui existent depuis les années 1990 à Wall Street et qui ont fait parler d’eux durant la crise économique de 2008 du fait de la garantie qu’ils offrent en cas de problème. La version actuelle étant déclinée sous la forme d’un smart contract sur la blockchain Ethereum (ETH).

« Tether a souvent été scruté en raison d’un manque de transparence concernant les audits et la garantie de l’encours du stablecoin. Un «bank run» ou un événement de défaut lié à l’USDT causera un préjudice important au marché des cryptomonnaies. »  – Andrey Belyakov, Opium

Dans ce cas, une forte baisse du prix de l’USDT par rapport au dollar déclenche un signal d’insolvabilité du Tether au montant défini par le commanditaire. Cela pouvant être mis en place sur une période de un ou trois mois. Si le prix de défaut de crédit est atteint, l’acheteur du CDS obtient le montant couvert

Un service qui s’applique aux prêts de Aave

Cette offre de garantie CDS s’applique également à la formule de prêt par délégation de crédit (Credit Delegation loans) du protocole Aave. Une première dans le domaine de la DeFi et de ce type d’outil financier bénéficiant de très peu de garanties. Cela dans un univers qui est au contraire très fortement sur-garanti en temps normal. 

Le but de ce CDS est d’offrir une compensation au prêteur en cas de défaut de paiement. Le tout de manière complètement décentralisée grâce à des investisseurs pouvant vendre ces contrats en bloquant la garantie qui serait versée en cas de défaut. Ce qui lui permet de toucher une prime pour son service, versée par Aave qui devient l’acheteur. 

En cas de défaut, un paiement est effectué à l’acheteur du CDS au prorata du montant impayé du prêt. Dans le cas où ce dernier est entièrement remboursé, le vendeur récupère sa garantie tout en conservant la prime initialement payée.

Selon Andrey Belyakov ces formules de CDS devraient prochainement connaître de nouveaux déploiements au sein du protocole Opium. Cela pour les stablecoins comme l’USDC, le BUSD de la plateforme Binance et même pour le DAI de MakerDAO

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,181