Régulation

Vitalik Buterin – L’écosystème crypto a encore « besoin de temps pour mûrir »

31 Oct 2022 - 10:30

Le débat sur une adoption des cryptomonnaies qui devra passer par la case réglementation anime l’écosystème depuis quelque temps. Et plus précisément depuis que Sam Bankman-Fried, fondateur de la plateforme FTX, a mis les pieds dans le plat avec des propositions (très) douteuses. Car le sujet est périlleux. Et l’objectif doit être de préserver à tout prix certains aspects fondamentaux comme la décentralisation et la résistance à la censure. Raison pour laquelle Vitalik Buterin, principal fondateur d’Ethereum, vient d’apporter quelques précisions importantes sur le sujet.

Cela ne fait aucun doute, l’étau réglementaire se resserre de plus en plus sur le secteur des cryptomonnaies. Une situation dont le point de bascule a clairement été l’attaque du mixeur Tornado Cash par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) des États-Unis en août dernier. Mais plus précisément le zèle démontré par certains projets et structures crypto pour appliquer cette interdiction sans avoir aucune obligation légale de le faire.

Une situation accentuée par le récent passage du réseau Ethereum à une version Proof of Stake dont la résistance à la censure montre de sérieuses failles. Au point de voir certains de ses développeurs envisager – déjà – un nouveau fork afin de tenter de résoudre ce problème critique. Raison probable pour laquelle Vitalik Buterin vient de faire une entrée remarquée dans le débat interne de la réglementation du secteur des cryptomonnaies.

Ethereum

Ethereum - Résister à la censure en créant un nouveau fork ?

Hugh B. - 21 Oct 2022 - 10:30

À peine l’étape The Merge validée pour Ethereum, de nouveaux obstacles [...]

Lire la suite >>

Vitalik Buterin vs réglementation crypto

Le sujet est très délicat au sein de l’écosystème des cryptomonnaies. Mais croire que cette économie numérique va pouvoir continuer à exister en dehors de toute réglementation commence à ressembler à une douce utopie. Pourtant cela ne veut pas nécessairement dire qu’il faut renier aussitôt certains de ses principes fondateurs comme a tenté de le faire Sam Bankman-Fried, avant de se raviser.

En effet, la décentralisation et la résistance à la censure ne doivent pas trop rapidement être écartées comme de simples détails de parcours. Un fait que semble vouloir rappeler Vitalik Buterin. Ce dernier bien décidé à prendre sa part dans ce débat pour ne pas « laisser d’autres personnes se faire attaquer par CT (crypto Twitter) » de manière « injuste ». Mais avec une position plus mesurée et réfléchie sur ce qu’il est encore possible de faire et ce qu’il semble impossible d’éviter.

« Fondamentalement, surtout à l’heure actuelle, une réglementation qui laisse l’espace crypto libre d’agir en interne mais rend plus difficile l’accès des projets crypto au grand public est beaucoup moins mauvaise qu’une réglementation qui empiète sur le fonctionnement interne de la crypto. »

Vitalik Buterin

Une réglementation « frontend » acceptable

Une juste mesure qui explique que la réglementation « frontend » n’est pas nécessairement le pire scénario dans l’état actuel des choses. Car cela implique de bloquer l’accès à certains sites et services comme Tornado Cash, sans pour autant toucher aux fondamentaux de l’écosystème.

Jetons NFT

SoulBounb Token (SBT) - Une "preuve d'humanité" numérique version Web3

Hugh B. - 04 Jul 2022 - 09:00

Les possibilités de développements et de cas d’usage en relation aux [...]

Lire la suite >>

Sachant que dans le même temps, Vitalik Buterin considère que « l’idée d’un « KYC DeFi frontend » ne (lui) semble pas très pertinente. Car « elle embêterait les utilisateurs mais ne ferait rien contre les hackers (qui) écrivent déjà du code personnalisé pour interagir avec les contrats. » Une réponse évidente aux propositions de Sam Bankman-Fried dans le secteur de cette finance décentralisée. Car finalement le seul endroit à cette connaissance des utilisateurs à du sens, ce sont les exchanges centralisés… « et cela est déjà mis en place » !

Ne pas rechercher les grands capitaux

Mais de toute évidence le véritable problème est ailleurs. Car selon Vitalik Buterin, la course réglementaire à laquelle doit faire face le secteur des cryptomonnaies est fortement accélérée par une recherche trop enthousiaste de « grands capitaux institutionnels ». Surtout si l’on considère qu’une récente étude démontre que ces structures d’investissement ne considèrent même plus les cryptomonnaies comme des « actifs numériques alternatifs ».

Cryptomonnaies

Institutionnels - Les cryptomonnaies ne sont plus des actifs numériques "alternatifs"

Hugh B. - 28 Oct 2022 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies évolue, même (surtout ?) durant les périodes [...]

Lire la suite >>

Mais à trop vouloir se diriger vers ce type « d’adoption » plus spéculative qu’idéologique ou même fonctionnelle, ne va-t-on pas finir par y perdre l’essentiel ? Au point de faire des cryptomonnaies un outil au fort potentiel dystopique. Une question de limite qui divise encore plus l’écosystème des cryptomonnaies sur cette question centrale de la réglementation acceptable, mais également – ou surtout – de l’adoption souhaitable.

« Une autre de mes opinions qui peut-être controversée est que je ne pense pas que nous devrions rechercher avec enthousiasme de grands capitaux institutionnels à toute vitesse. Je suis en fait plutôt heureux que beaucoup d’ETF soient retardés. L’écosystème a besoin de temps pour mûrir avant que nous n’obtenions encore plus d’attention. »

Vitalik Buterin

Préserver la confidentialité avant tout

Car selon Vitalik Buterin, l’écosystème des cryptomonnaies est encore trop jeune pour absorber ce type d’outils et d’acteurs financiers issus de l’économie réelle. Et il a « besoin de temps pour mûrir » avant de pouvoir faire face aux exigences réglementaires qui accompagnent inévitablement ce genre de dynamique d’investissement. Avec, par exemple, la mise en place de « règles écrites de telle manière que les exigences puissent être satisfaites autant que possible par des preuves de connaissance nulles. »

Blockchain

zkBNB - Une BNB Chain boostée au "zero knowledge"

Hugh B. - 08 Sep 2022 - 16:30

Les développements dans le secteur de la blockchain se concentrent [...]

Lire la suite >>

Cette technologie zero knowledge (ZK-Rollup) que Vitalik Buterin affectionne tant. Et avec laquelle il tente toujours de protéger un peu plus les données privées des utilisateurs dans le secteur de la blockchain et des cryptomonnaies. Avec comme objectif de « satisfaire les objectifs de la politique de réglementation tout en préservant la confidentialité dans le même temps« . Car il ne faut pas mettre les profits avant l’idéologie, au risque de perdre les deux…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche