Le Bitcoin (BTC) n’aime pas la rentrée des classes

 Le Bitcoin (BTC) n’aime pas la rentrée des classes

La rentrée est difficile pour tout le monde. Et il semble que le Bitcoin (BTC) ne fasse pas exception à cette règle. Le mois de septembre souffre de cette chronologie calendaire qui le place à la suite des mois d’été. Et le retour à la réalité qu’il implique s’accompagne rarement d’un enthousiasme débordant. Preuve en est, l’état actuel des marchés de l’univers des cryptomonnaies, Bitcoin en tête ! 

Il est important de débuter cet article en précisant que les performances du passé ne permettent pas à elles seules de prédire les mouvements du marché à venir. Mais leur étude peut être l’occasion d’identifier des points de repère pour comprendre certaines situations et en anticiper d’autres. Car aussi volatile qu’il soit, le Bitcoin respecte des paliers et des étapes. Et les (re)connaître permet de gagner en sérénité dans un marché qui peut mettre les nerfs à rude épreuve. 

La question que tout le monde se pose à l’heure actuelle est de savoir si le Bitcoin va continuer sa descente aux enfers. Une inquiétude à laquelle le récent rapport publié par la plateforme d’échange Kraken apporte certains éléments de réponse. Ce dernier offre une analyse approfondie sur la volatilité du BTC durant la période estivale du mois d’août. Mais il aborde également le mois de septembre qui vient de débuter.

Le Bitcoin n’aime pas la rentrée

Cet été aura été moins épique pour le Bitcoin que pour le reste des altcoins. La hype de la DeFi aidant, l’univers des cryptomonnaies s’est envolé vers des sommets qui étaient rangés dans les livres d’histoires pour jeunes traders en culotte courte. Une réalité qui permet encore aujourd’hui de parler de bull market malgré la correction actuelle des marchés. 

En particulier si l’on considère les faits historiques dans le domaine rapportés pas la plateforme d’échange Kraken. Cette dernière permettant d’identifier les performances très médiocres du Bitcoin sur la période du mois de septembre. Un fait qui semble se répéter comme une mauvaise blague avec la régularité d’un métronome. 

Le rendement moyen calculé sur cette période pour le Bitcoin est de -7%. Un chiffre que Kraken pense optimiste pour cette année, du fait des performances médiocres du BTC sur le reste de l’année. Ce qui peut se constater aisément à l’heure actuelle avec une baisse qui est pour le moment de -20% et qui pourrait se poursuivre. Ce qui place effectivement le Bitcoin dans l’une de ses plus mauvaises années sur cette période après 2011 et ses -38%. 

Des gains importants pour les mois à venir

Mais le mois de septembre ne fait que commencer. Et le Bitcoin (BTC) peut repartir rapidement à la hausse une fois qu’il aura comblé le dernier de ses GAP ouverts dans la zone des 9500$. autant dire qu’à un cours actuel de 10 000$ ce serait presque une erreur de ne pas s’en occuper. 

Cependant, le rapport de Kraken indique que le mois de septembre est également et historiquement celui qui connaît la volatilité la plus basse en moyenne sur le cours du Bitcoin. Ce qui pourrait laisser penser qu’il serait question de consolidation pour le reste du trimestre en cours. Un retour à la hausse pouvant être envisagé pour le dernier trimestre de cette année 2020.

« Ainsi, l’histoire indique que nous pourrions avoir une marge de manoeuvre importante pour une volatilité et des gains plus élevés dans les mois à venir. » – Kraken

Le rapport de Kraken reste cependant optimiste sur le sujet. En particulier du fait qu’une part supérieure à 60% de l’offre du Bitcoin n’a pas bougé depuis plus de 12 mois, cela malgré les aléas de son cours. Et selon cette analyse et d’un point de vue présenté comme historique « cette dynamique permet de préfigurer un nouveau marché haussier. »

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,180