Cryptomonnaies

Enquête – Quels secteurs crypto ont mieux supporté le cataclysme Terra ?

01 Août 2022 - 12:00

Même si l’événement semble déjà classé dans les faits historiques de l’écosystème crypto, l’effondrement de Terra n’a pas fini d’en secouer les différents secteurs. Un cataclysme dont l’onde de choc pourrait encore délivrer de violentes répliques dans les mois à venir. Avec un impact définitivement inégal suivants les domaines touchés. Tout cela selon un principe résumé sous le terme très explicite de « crypto contagion ». Mais, après presque trois mois d’instabilité chronique, il semble plus que temps de dresser un premier bilan de cette mésaventure. Un exercice auquel s’est pliée la structure DappRadar dans son dernier rapport intitulé : « L’adoption des cryptomonnaies après l’effondrement de Terra et sa contagion ». Tout un programme…

Quoi que l’on en pense, l’affaire de la catastrophe Terra (LUNA) fait déjà partie intégrante de la courte histoire du secteur des cryptomonnaies. Au point d’être comparée par certains à la faillite tout aussi spectaculaire que dramatique du géant bancaire Lehman Brothers en 2008. Avec comme conséquence directe, une crise économique d’envergure mondiale à l’origine de la naissance du Bitcoin. Et, dans le cas présent, la perte brutale et définitive d’un montant estimé à plus de 40 milliards de dollars.

Un point de bascule que l’on peut clairement définir sous la forme d’une frontière entre un « avant » et un « après ». Et dont les répercussions sont loin d’être identiques pour tous les secteurs de cette toute jeune économie numérique et de ses marchés dérivés. Un constat très instructif au sein de cette période de tendance baissière, néanmoins en pleine tentative de rebond technique estival. Car, selon le rapport livré par la structure DappRadar, ce « coup a exercé une forte pression sur l’ensemble du marché des cryptomonnaies ». Et toutes les victimes collatérales ne sont pas nécessairement à plaindre…

DeFi et NFTs – Principaux dégâts collatéraux

Dans son dernier rapport, la structure DappRadar effectue un travail difficile, mais nécessaire. C’est-à-dire identifier et répertorier les conséquences possibles et visibles de l’effondrement de l’écosystème Terra, intervenu il y a quelques mois. Cela afin de mesurer la portée de ce cataclysme historique. Mais également la force de résilience des différents secteurs de cette économie numérique, face à la violence propagée par cette onde de choc sans précédent. Et le moins que l’on puisse dire est que tous les domaines ne subissent pas les mêmes dégâts. Au point d’en voir certains s’en sortir plutôt (très) bien…

« Alors que Terra – le second plus grand écosystème DeFi de l’époque – s’est effondré en mai, il a effacé environ 40 milliards de dollars de capital-risque et d’argent de détail. Le coup a exercé une forte pression sur l’ensemble du marché des cryptomonnaies. À commencer par Bitcoin et Ethereum, qui ont eu un effet d’entraînement sur le reste de l’industrie, également connu sous le nom de crypto contagion. En conséquence, différentes parties ont été affectées, avec 3AC, BlockFi et Celsius sous les feux des projecteurs. »

DappRadar

En effet, selon les chiffres avancés par DappRadar, la DeFi serait sans aucun doute possible la grande perdante de cette crise. Avec un nombre global de transactions – la mesure au centre de cette analyse – en baisse de 14,8% depuis le mois de mai dernier. Cela même si « l’activité globale de la blockchain reste relativement au même niveau, avec une baisse de 1% du nombre global de transactions depuis le premier trimestre ». Avec des faillites en cascade, comme dans les cas de Celsius, BlockFi ou plus récemment la structure de capital-risque Three Arrows Capital (3AC).

NFT – Volume de trading hebdomadaire

Avec une baisse plus modérée pour le secteur des NFTS, de « seulement » 12,2% sur la même période. Mais un marché dont les volumes de transactions affichent -67% sur le seul mois de mai. La chute la plus importante depuis son ascension record initiée au cours de l’année 2021.

Métavers et crypto-gaming – Même pas mal

Néanmoins, l’état des lieux dressé par DappRadar n’a pas que des points négatifs. En effet, certains secteurs s’en sortent bien mieux que la DeFi et les NFTs. Et c’est tout particulièrement le cas de la toute nouvelle tendance que représente le métavers. Ces univers virtuels divisés entre l’appétit féroce et centralisé de Meta et les ambitions plus Web3 des acteurs implantés dans l’écosystème des cryptomonnaies. Avec une hausse de 97% pour les projets NFT liés au métavers depuis le deuxième trimestre. Mais également du crypto-gaming, actuellement très à la mode malgré les oppositions persistantes d’une partie des gamers. Cela « en affichant des augmentations de 27% et 9,51% chacun » qui font clairement pâlir la concurrence, en train de nager sous l’eau.

Metaverse et Gaming

Métavers - Le succès crypto de l’année 

Hugh B. - 08 Jun 2022 - 13:00

Tous les projets et secteurs ne sont pas égaux face à la baisse [...]

Lire la suite >>

« Les transactions de jeux Blockchain ont défié le marché baissier et ont augmenté de 9,51% depuis le premier trimestre. Les investissements dans les jeux et les projets de métavers restent constants avec 2,5 milliards de dollars investis au premier et au deuxième trimestre.« 

DappRadar

Avec une mention toute particulière faite au sujet du crypto-gaming. Car même avec une baisse de 7% de la quantité moyenne d’activité des portefeuilles actifs uniques (UAW), les gamers continuent d’interagir avec leurs jeux favoris. Et cela « à peu près au même rythme qu’avant l’incident de Terra ». Un engagement à ne pas prendre à la légère, car il pourrait bien permettre de contrer en partie les effets de la volatilité « en raison des aspects non spéculatifs des jeux eux-mêmes ». Une tendance vérifiée sur le mois de juillet, selon les données de DappRadar.

« Cette activité haussière indique que l’engagement avec les mondes virtuels n’est pas fondé sur leur rentabilité pour l’utilisateur final. Cela montre que les mondes virtuels sont intrinsèquement amusants pour l’utilisateur final car les communautés restent actives malgré la dévaluation des jetons natifs« 

DappRadar

Un rapport de DappRadar qui pointe le succès toujours important du jeu Axie Infinity (AXS, SLP), dont la collection NFT est « la plus recherchée dans 112 pays ». Et des investissements institutionnels importants dans les secteurs des jeux blockchain et du métavers qui soulignent la motivation des grandes entreprises dans le domaine. Des écosystèmes parfois trop rapidement entremêlés, mais qui représentent un « potentiel à forte croissance à l’avenir ».

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche