L’intérêt institutionnel pour ETH se confirme, indicateur d’un « flippening » à venir ?

 L’intérêt institutionnel pour ETH se confirme, indicateur d’un « flippening » à venir ?

La dernière publication hebdomadaire de CoinShares qui évalue le mouvement des flux institutionnels dans les cryptomonnaies, confirme une tendance déjà observée depuis quelques semaines, à savoir que les zinzins délaissent Bitcoin pour Ether. Les produits liés à ETH représentent désormais plus d’un quart des actifs sous gestion (AUM). Un indicateur parmi d’autres d’un « flippening » à venir entre les deux cryptos majeures pour un nombre croissant d’observateurs.

L’ETH emporte la mise haut la main

Plus globalement, le rapport en date du 1er juin observe que les investisseurs qualifiés ont profité de la chute des prix du marché des cryptos pour réaliser des achats conséquents. Ainsi, ils y auraient injecté 74 millions de dollars via des produits dérivés, dont 46,8 millions de dollars pour le seul Ether. Une somme indicative de l’engouement puisqu’elle représente plus de 63% des investissements.

De fait, à l’heure actuelle, les produits ETH s’élèvent à 27% des AUM combinés de tous les investissements crypto. Le pourcentage le plus élevé jamais atteint.

Parallèlement, des entrées non négligeables ont été enregistrées pour des produits offrant une exposition à un panier de cryptomonnaies. Plus précisément, 11,1 millions de dollars d’investissement.

Trois autres crypto-actifs ont tiré leur épingle du jeu. Cardano (ADA) avec un investissement institutionnel de 5,2 millions de dollars. Ripple (XRP) avec 4,5 millions de dollars. Enfin Polkadot (DOT), qui vient de faire son entrée sur le marché boursier suédois via un ETP, peut se prévaloir d’avoir attiré 3,8 millions de dollars de capitaux.

Et Bitcoin ?

Quant à Bitcoin, le rapport observe que ses sorties des fonds institutionnels connaissent un ralentissement plus que notable. Seulement 4 millions de dollars contre 110,9 millions la semaine précédente, sachant qu’en 3 semaines, ce sont 246 millions de dollars qui se sont évaporés des fiducies BTC. Mais indéniablement, la partie qui se joue actuellement se déroule en faveur d’ETH. Deux chiffres le prouvent : sur les 30 derniers jours, 47,9 millions de dollars ont été investis dans des produits BTC pour 147,7 millions de dollars pour ETH.

Néanmoins, si on considère les données depuis le début de l’année, Bitcoin reste le grand gagnant. 4,4 milliards de dollars d’investissement institutionnel pour la doyenne des cryptomonnaies contre 973 millions de dollars pour son outsider.

Cependant, on ne peut nier un réel élan vers Ethereum qui pousse certains à parier sur un « flippening » entre les deux premières cryptomonnaies. Autrement dit, Ether serait proche de dépasser Bitcoin pour devenir la nouvelle première crypto du marché.

Le roi Bitcoin va t-il perdre sa couronne au profit d’Ether ?

Ainsi, si on se fie aux mesures qui permettent d’évaluer l’état d’un réseau blockchain, on peut constater un flippening déjà réalisé pour un certain nombre d’entre elles. Que ce soit au niveau du nombre et du volume de transactions, ETH a déjà dépassé BTC. Egalement, pour ce qui concerne le volume de trading selon le flippening index développé par Blockchain Center.

Quoi qu’il en soit, l’hypothèse d’un renversement de dominance à venir, provisoire ou durable, repose sur des métriques plus complexes qu’il n’y paraît, le fonctionnement des deux blockchains reposant sur des protocoles différents, la comparaison peut être source de malentendus. A titre d’exemple, les adresses actives ETH ont tendance à être utilisées plus d’une fois alors que Bitcoin fonctionne en théorie sur des adresses uniques, difficile dès lors de comparer…

Mais pour certains, l’hypothèse est déjà devenue une évidence. Bien que la capitalisation boursière de Bitcoin soit actuellement deux fois plus élevée (688 milliards de dollars) que celle d’Ether (306 milliards de dollars), ce ne serait qu’une question de temps pour que ce dernier ne devienne le number One. L’argument-phare serait sa supériorité en termes d’innovation et de développement. Un point de vue vraisemblablement partagé par de plus en plus d’institutionnels.

L’avantage du Bitcoin en tant que premier arrivé sur le marché semble fragile. Il y a de fortes probabilités qu’il finisse par perdre sa couronne en tant que réserve de valeur numérique dominante au profit d’une autre cryptomonnaie plus pratique et plus agile sur le plan technologique. »

rapport d’analyse de la banque Goldman Sachs

La rareté numérique de Bitcoin ne semble plus autant faire recette. C’est désormais pour Ether que les institutionnels ont les yeux de Chimène.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688