Cryptomonnaies

La Corée va renforcer sa réglementation sur les crypto-monnaies

07 Sep 2017 - 14:29

La Corée du Sud est le pays qui domine les marchés cryptographiques. Les échanges en KRW représentent quasi systématiquement le plus gros volume.

Le groupe de travail sud-coréen sur la monnaie numérique a tenu une réunion conjointe en septembre 2017 pour discuter de l’introduction d’une réglementation plus stricte ainsi que d’une surveillance des monnaies virtuelles, d’après BusinessKorea. Ce groupe de travail est composé de la banque centrale du pays, des régulateurs financiers et de sociétés de crypto-monnaies.

Ni de l’argent, ni une monnaie, ni un produit financier

La Commission coréenne du commerce équitable et l’administration fiscale nationale, ont entre autres participé à la réunion. Les points à l’ordre du jour portaient notamment sur le renforcement des procédures d’authentification des utilisateurs échangeant sur les plateformes de bourse et sur les systèmes de « déclaration des transactions suspectes » utilisés par les banques pour les transactions liées aux crypto-monnaies.

Dans sa déclaration, la Financial Services Commission (FSC) et le président du groupe de travail Kim Yong-beom ont déclaré:

“À l’heure actuelle, les monnaies numériques ne peuvent être considérées ni comme de l’argent ou une monnaie, ni comme des produits financiers.”

Les ICO encore en ligne de mire

Parmi les autres sujets discutés lors de la réunion figurent l’éventuelle interdiction des plateformes de collecte de fonds de type ICO en raison de violations de la loi sur le marché des capitaux. En vertu de la loi, la collecte de fonds par l’émission d’actions en utilisant des devises cryptographiques est considérée comme un acte illégal.

Un fonctionnaire de la FSC a affirmé qu’ils allaient développer les dispositions de la Loi sur la collecte de fonds.

La nécessité de s’attaquer au laxisme des pratiques en matière de cybersécurité dans le pays, qui ont entraîné d’importantes atteintes aux données des clients et des vols de fonds, a également été examinée lors de la réunion. D’autres sujets de préoccupation ont également été abordés, tels que le caractère des traders de monnaies virtuelles, la fiscalité et ainsi que les permis.

Une Initial Coin Offering est à la frontière entre le financement participatif et une IPO, opération boursière permettant de définir la valeur d’une action avant qu’une société ne soit cotée. C’est cette dernière qui a été récemment décrété illégale en Chine, ce qui avait créé une tempête sur le marché.

[ad type=custom-ad-1]

D’après CoinTelegraph

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche