Elrond (EGLD) – Un écosystème simplifié aux ambitions mondiales

 Elrond (EGLD) – Un écosystème simplifié aux ambitions mondiales

Le projet Elrond est de ceux qui divisent. Cela entre ses fervents amateurs proches de la foi religieuse. Et des investisseurs plus méfiants face à sa stratégie de communication un brin agressive. Quoi qu’il en soit, sa blockchain figure en bonne position dans le domaine des alternatives populaires au réseau Ethereum. Une technologie sur laquelle se développe actuellement un écosystème qui demande encore à être étoffé. Mais qui repose sur une communauté à l’enthousiasme qui donne envie de croire que les ambitions mondiales et grand public de ses services pourraient bien finir par faire la différence.

Dans le domaine des alternatives au réseau Ethereum, le projet Elrond n’a très clairement pas peur d’être ambitieux. Une position qui donne parfois l’impression que le contrat final pourra difficilement être tenu. Et qui fait de sa stratégie de développement un mélange parfois un peu brouillon, entre innovations technologiques et revisite des fondamentaux du Bitcoin. Comme avec sa cryptomonnaie récemment devenue EGLD. Et qui tente de surfer sur la recette de rareté qui est l’un des succès indéniables de la reine des cryptomonnaies.

Une volonté de développement que de nombreuses campagnes de communication finissent par faire connaître. Et qui a visiblement su trouver un public qui est de toute évidence au rendez-vous. Ce qui a permis à sa cryptomonnaie EGLD de décoller vers les sommets au début de cette année 2021. Cela pour atteindre un prix à plus de 240$ lors de son dernier ATH de la mi-avril, suite à une hausse de 900% sur cette même période.

Ce qui ne l’a malheureusement pas empêché de retomber à environ 62$ au moment de la rédaction de cet article. Cela suite à une baisse de 40% environ sur le dernier mois. Et qui est très certainement la conséquence de la période actuelle de correction du marché des cryptomonnaies.

La blockchain simplifiée qui veut conquérir le monde

Sur le papier, le projet Elrond a quelques ambitions bien précises. Et parmi celles-ci une volonté de devenir un réseau à vocation mondiale reposant sur une adoption simplifiée. Une proposition qui a connu une visibilité bien plus importante lorsque la plateforme Binance en a porté l’Initial Exchange Offering (IEO) en 2019. Avec un prix de lancement de 0.00065$ par unité pour ce qui était encore la cryptomonnaie ERD. Cela avant d’enclencher sa migration vers son nouvel « or numérique » du nom de EGLD en septembre 2020.

Elrond enclenche la migration du ERD vers le nouvel or numérique eGLD

Du point de vue se sa blockchain, le projet Elrond repose sur un système de type Proof of Stake avec un supplément de sécurité. Ce qui en fait un SPoS présenté comme plus fiable. Cela grâce à une sélection plus stricte des validateurs de ses nœuds. Mais sa force et sa rapidité sont soutenues par un outil innovant du nom d’Adaptive State Sharding. Ce qui correspond à un ensemble de sous-réseaux opérants de façon indépendante les uns des autres. Une manière de permettre à sa blockchain d’afficher une capacité d’adaptation (scalabilité) importante du fait du partitionnement des données. De sorte que chaque nœud ne traite qu’une fraction de toutes les transactions. Et d’atteindre de ce fait une rapidité théorique de 10 000 transactions par seconde (TPS).

Un système qui a pour centre de contrôle l’application de paiement Maiar dont le lancement a été effectué début février de cette année. Un outil à l’interface volontairement simplifiée pour lui permettre d’être accessible au plus grand nombre. Et qui bénéficie d’un portefeuille entièrement décentralisé et non dépositaire afin que chaque utilisateur reste maître de ses clés privées. Le tout agrémenté d’une option de staking qui permet de bloquer ses EGLD. Cela contre des récompenses annoncées entre 15% et 17% par an (APR) environ.

Un écosystème version « coming soon »

Et comme tous les projets de blockchains de ce type, le principal objectif visé est de devenir le support d’une version améliorée de la DeFi du réseau Ethereum. Cela qu’il s’agisse d’en accueillir les protocoles actuels ou d’en développer d’autres sur des modèles plus ou moins identiques. Un exercice auquel la communauté Elrond semble s’atteler avec de nombreuses annonces, mais encore peu de réalisations concrètes. Mais qui pourrait bien connaître prochainement une accélération notable. Cela à l’occasion de la prochaine mise en place d’un « bridge » entre son Maiar Exchange et le réseau Ethereum.

« Nous sommes sur le point de finaliser notre propre mise en place du pont Elrond-Ethereum : les transferts bidirectionnels ERC20, ERC721, ERC1155 permettront à la liquidité de circuler entre les deux chaînes. Améliorations, correctifs, fuzzer, synchronisation des composants et audits. » – Sebastian Marian

Une plateforme décentralisée (DEX) dont le lancement a été l’occasion d’un airdrop de jetons MEX uniquement accessible aux détenteurs de comptes sur son application Maiar. Car rien ne semble pouvoir se passer dans cet écosystème sans que cela ne nécessite de passer par cet outil décidément très central.

Elrond (EGLD) - Un écosystème simplifié aux ambitions mondiales

Pour le moments l’écosystème Elrond ne bénéficie pas encore d’une plateforme fonctionnelle dédiée aux Initial DEX Offering (IDO). Cela même si le site Maiar Launchpad existe déjà. Mais sans rien proposer d’autre qu’une page d’accueil et de nombreux « Coming Soon » qui finissent par devenir frustrants. Ce qui pourrait presque permettre de résumer l’état général de ce réseau. Ce dernier encore bien plus à l’état de promesses que de réalisations effectives.

Mais quoi qu’il en soit, les annonces et updates se succèdent sur le compte Twitter officiel du projet Elrond. Ce qui laisse entrevoir un développement visiblement très actif et une motivation sans faille. Cela dans de multiples domaines qui se concentrent en partie sur un aspect multichain décidément très tendance. Et qui pourrait à terme lui permettre d’accéder à des projets et protocoles sans avoir à en créer nécessairement une copie interne. Cela avec comme point final à cet article cette question qui reste toujours présente. Est-ce que les résultats seront à la hauteur très ambitieuse des annonces de ses fondateurs et développeurs ? Une affaire à suivre…


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,727