Blockchain

Blockstack – Le Bitcoin (BTC) serait une meilleure solution qu’Ethereum (ETH) pour la DeFi

15 Août 2020 - 09:00

La technologie blockchain trouve de nombreuses applications en dehors de la sphère des cryptomonnaies. C’est ce qui en fait sa force et son inscription certaine dans l’évolution technologique en cours. Une réalité au sein de laquelle s’est inscrite la société américaine Blockstack et son système dédié à une refonte d’Internet version décentralisée. Tout cela en tentant de passer sous les radars de la Security ans Exchange Commission (SEC) avec sa cryptomonnaie STX. 

Il ne fait pas bon être un projet en relation aux cryptomonnaies aux États Unis à l’heure actuelle. Car c’est une véritable chasse aux sorcières qui s’y déroule depuis fin 2017. Le tout ravivé par le lancement du projet Libra et la prolifération des stablecoins qui explosent à l’heure actuelle. Tout cela sur fond d’une guerre monétaire numérique qui n’en est qu’à ses débuts.

Une réalité qui concerne tout particulièrement les structures ayant réalisé une Initial Coin Offering (ICO). C’est le cas de Blockstack qui a levé plus de 23 millions de dollars en 2019 pour le lancement de sa cryptomonnaie STX. Cette dernière tentant de surfer sur cette vague incertaine en ayant réalisé la toute première Initial Coin Offering (ICO) approuvée par la SEC de l’histoire de cet univers.

Cryptomonnaie Blockstack STX
Cours cryptomonnaie Blockstack – $STX

Le projet Blockstack (STX)

Le lancement de cette cryptomonnaie correspond au développement d’un projet d’Internet décentralisé du nom de Blockstack qui est en cours depuis 2013. Cela concernant tout particulièrement la gestion des données personnelles et de leur détournement possible qui est au centre de toutes les attentions dans le domaine. Mais également la possibilité de développer des applications décentralisées (dApps) sur le modèle d’Ethereum (ETH).

Le projet se base sur un nouveau consensus du nom de Proof of Transfer (PoX). Le tout reposant sur le réseau du Bitcoin (BTC) pour en garantir la sécurité et la gestion décentralisée.


Microsoft utilise le Bitcoin pour sécuriser l'identité numérique

Dans les faits, les mineurs du Bitcoin sont invités à engager le BTC pour vérifier les transactions et sont récompensés en jetons STX. Le Bitcoin est ensuite distribué sur tout le réseau. Une partie est destinée à des « empileurs » qui gèrent des nœuds de la blockchain Stacks. Le reste devant servir à financer des fonds de développement. Un principe qui nécessite cependant que le prix du STX augmente proportionnellement à celui du Bitcoin et qui ne peut être mis en place que sur des blockchains de type Proof of Work (PoW).

Concrètement, l’offre de Blockstack concerne plusieurs domaines pour un même objectif. En premier lieu, la mise en place d’une solution de stockage de données contrôlée par l’utilisateur du nom de Gaia et reposant sur un principe de data lockers. Le tout agrémenté d’une fonction d’authentification Blockstack

Tout cela afin d’offrir un outil performant et sécurisé permettant d’aller de « zéro à dApps » en moins d’une heure. Et selon son fondateur, de permettre de développer des services optimaux et très sécurisés sur le Bitcoin qu’il est possible d’intégrer à la Finance Décentralisée.

La DeFi version Bitcoin

Le projet Blockstack se présente comme l’un des nombreux postulants au titre d’Ethereum killer. Cela du fait que sa plateforme permet d’exécuter des dApps, ces applications décentralisées au centre de toutes les convoitises. Le tout reposant sur un réseau du Bitcoin que le PDG de Blocksytack présente comme bien plus puissant que celui d’Ethereum en termes de capitalisation boursière.

« Nous disons que le Bitcoin est déjà si dominant et si sûr qu’il est tout à fait possible que le Web 3.0 émerge au-dessus de son réseau. » – Muneeb Ali, PDG Blockstack

Blockstack est actuellement en train de développer une blockchain Stacks 2.0 toujours en phase de testnet. Une évolution présentée comme la « solution pour faire de Bitcoin la base des smart contracts dans le Web 3.0, » toujours selon Muneeb Ali. 


Ethereum smart contracts

Ce dernier présente en effet le Bitcoin comme la solution aux problèmes de sécurité récurrents que rencontre l’univers de la DeFi.

« Beaucoup de gens pensent qu’il est plus facile de recréer Bitcoin sur Ethereum, mais il est en fait plus logique de créer des fonctionnalités Ethereum sur le Bitcoin. » – Muneeb Ali, PDG Blockstack

Blockstack se décentralise

Dans le cadre de son processus de décentralisation, la société Blockstack vient de verser 100 millions de jetons STX (23,8 millions de dollars) à la Stacks Foundation. Une organisation à but non lucratif qui fonctionne sur le modèle de la plupart des projets dans le domaine. Mais le fait intéressant est que cela correspond à la totalité des fonds levés lors de son ICO de 2019. Le but affiché étant de poursuivre la décentralisation de son réseau.


Blockstack annonce sa décentralisation

Mais cette action a un autre sens plus pragmatique qu’idéologique. Il s’agit en effet de pouvoir lister son jeton STX sur les plateformes d’échange basées aux États Unis avec l’autorisation – ou en tout cas sans l’interdiction – de la SEC. Car ce n’est toujours pas le cas actuellement. Et cela pose un sérieux problème au développement de Blockstack, en marge de ce marché central et incontournable dans le domaine.

Il est donc question pour Blockstack d’entrer dans la partie de cache-cache décentralisation avec la SEC déjà en marche actuellement au sein de la DeFi. Cela sans connaître le taux de décentralisation nécessaire pour qu’elle détourne le regard. 


La DeFi joue à cache-cache avec la SEC

Le but affiché par l’équipe de direction de l’entreprise étant de « décentraliser le développement du réseau Blockstack de telle sorte qu’aucune entité, nous y compris, ne le contrôle. » Tout cela selon la règle très connue qui se résume à : pas de chef pas de problème. 

Une stratégie qui permet à l’heure actuelle de valider au moins un point commun effectif entre l’univers de la DeFi et la structure Blockstack ! 

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche