Amazon achète des domaines liés aux cryptomonnaies. Oui mais…

Le géant américain Amazon a très récemment acheté trois noms de domaines liés aux cryptomonnaies. Si cette information est bien réelle, les conclusions qui en ont été tirées sont elles particulièrement hâtives.

De très nombreux médias à l’image de CoinDesk, Les Echos ou encore Numerama ont rapporté qu’Amazon a très récemment enregistré trois noms de domaines en lien avec les cryptomonnaies. Ces domaines sont amazoncryptocurrencies.com, amazoncryptocurrency.com et amazonethereum.com

En effet, la base Whois -permettant d’obtenir des informations sur un nom de domaines-  indique bien que ces trois domaines sont enregistrés avec les contacts d’Amazon.

Une information qui est donc vraie, mais dont l’importance qui lui a été donnée est largement surestimée. En réalité, celle-ci est très loin de montrer qu’ “Amazon se positionne sur les monnaies 2.0” comme le prétend Les Echos.

Eviter le domain squatting

En regardant de plus près, on se rend vite compte que quelque chose cloche. En effet, le nom de domaine amazonbitcoin.com est lui enregistré depuis..2013 au nom d’Amazon, sans qu’aucune annonce n’ai été faite quant à l’intégration de cette monnaie depuis tout ce temps.

En fait, Amazon possède plus de 46 000 noms de domaines différents. Non pas pour monter 46 000 projets, mais pour éviter le domain squatting (en français cybersquattage). Cette pratique consiste à enregistrer un nom de domaine uniquement dans l’optique de le revendre aux enchères. Nos confrères du journalducoin ont d’ailleurs été victimes de cette pratique peu scrupuleuse, le domaine journalducoin.fr redirigeant vers le site de DomRaider.

Un autre point important aurait dû éveiller les soupçons des journalistes: la société qui a géré l’enregistrement de ces noms de domaine et qui n’est autre que MarkMonitor.

MarkMonitor est une société spécialisée dans la protection du nom des marques en ligne, en enregistrant des noms de domaines proches de celui d’origine, ou qui pourraient induire en erreur le consommateur.

Attention donc aux conclusions trop rapides, dans un milieu où la spéculation est particulièrement importante. Depuis longtemps, de très nombreuses rumeurs laissaient entendre qu’Amazon allait accepter des cryptomonnaies comme moyen de paiement. Aucune ne s’est pour l’heure révélée véridique.

Commentaires

Nullam elit. felis commodo sed non adipiscing
Partagez
Tweetez
Partagez