Après la répression chinoise, les exchanges cherchent à s’installer dans les pays voisins

Suite à la répression du gouvernement chinois le mois dernier, les plateformes de trading de bitcoin en Chine cherchent à poursuivre leurs activités dans des pays cryptocompatibles. Dix-neuf sociétés chinoises demanderaient une licence pour opérer au Japon, tandis que d’autres envisagent Singapour, Hong Kong et la Corée du Sud.

Les bourses chinoises chercheraient à migrer leurs opérations vers d’autres pays asiatiques qui sont plus favorables aux devises cryptographiques, à la suite des mesures de répression prises par la Chine contre ce type commerce. Selon Bloomberg:

“Ils sollicitent des licences au Japon – en solo ou par l’intermédiaire de partenaires – en installant des points de vente au comptoir à Hong Kong ou en préparant le terrain pour opérer à partir de Singapour et de la Corée du Sud.”

Lennix Lai, directeur des marchés financiers de la plateforme Okex basée à Hong Kong, estime que la demande est élevée. Il a déclaré:”En tant qu’anciennement l’un des plus grands opérateurs en Chine, nous pensons que nous avons de bonnes chances d’être compétitifs au niveau mondial”.

Le Japon a légalisé le bitcoin comme méthode de paiement en avril. En conséquence de cette légalisation, les bourses de devises virtuelles sont tenues de s’enregistrer auprès de la Financial Services Agency (FSA) du pays. L’agence a accordé des licences à onze échanges de cryptomonnaies au Japon pour la première fois le mois dernier. Sur le marché chinois cherchant à opérer au Japon, Bloomberg a constaté:

“Il y a au moins 19 compagnies qui demandent une licence japonaise.”

Tandis que certains échanges chinois demandent une licence japonaise, d’autres cherchent des partenaires locaux. Par exemple, le site basé à Hong Kong Binance, recherche des partenaires locaux et envisage également d’acquérir un autre exchange opérationnel, a révélé Zhao Changpeng, son PDG. Bixin, la société d’échange basée à Pékin, a également exprimé de l’intérêt, précise le journal d’information

D’après news.bitcoin.com

Commentaires

facilisis Lorem dolor. dapibus mattis libero sem,
Partagez
Tweetez
Partagez