Histoire du trading de cryptomonnaies

 Histoire du trading de cryptomonnaies

Lorsque le Bitcoin est né, ses supporteurs en achetaient pour une poignée de dollars et la cryptomonnaie s’échangeait dans la plus grande discrétion. Une décennie plus tard, le trading de cryptomonnaies fait partie intégrante de la finance moderne. Le marché tel qu’on le connaît aujourd’hui résulte donc d’une évolution rapide portée par la popularité des cryptomonnaies.

Le trading de cryptomonnaies en 2020

En 2020, négocier des cryptomonnaies grâce aux CFD (Contracts for Difference ou contrats pour la différence en français) ou en propre est aussi simple que négocier des actions ou des devises. Les plateformes de trading ont écouté leurs utilisateurs et la plupart d’entre elles proposent dorénavant cette classe d’actifs. Certains intermédiaires se concentrent même uniquement sur ce segment. Les traders diversifient leur portefeuille en achetant du Bitcoin mais également de l’éther ou encore du Bitcoin Cash. Il existe des milliers de jetons sur lesquels spéculer.

Le marché a atteint une capitalisation totale de 250 milliards de dollars. Les volumes échangés au quotidien varient beaucoup. Pour la première moitié de 2020, on peut considérer que la moyenne s’approche de 100 milliards de dollars par jour.

Les origines du trading de Bitcoin

Au départ, le Bitcoin s’achetait de gré à gré en utilisant des plateformes comme PayPal pour transférer la contrepartie en dollars. Rappelons qu’à sa création le Bitcoin ne valait que quelques centimes de dollars. Ce n’est qu’en 2011 que le cours du Bitcoin a pour la première fois dépassé la barre symbolique d’un dollar.

En 2010, la première vraie plateforme d’échange est née. Plusieurs autres intermédiaires ont suivi durant la même année. Il s’agissait de plateformes relativement basiques favorisant l’échange de gré à gré.

En 2011 et 2012, les plateformes dédiées aux cryptomonnaies se sont multipliées. Beaucoup d’entre elles ne proposaient que le Bitcoin. Les autres devises digitales restaient peu communes. Cet essor des intermédiaires continua jusqu’en 2014. La capitalisation du marché atteignit 10 milliards de dollars cette année-là. Le trading de cryptomonnaies connut ensuite une période calme pendant plusieurs années. La technologie continuait cependant de progresser et de nombreuses cryptomonnaies furent créées à cette époque.

La montée du trading d’altcoins et la bulle de 2017

Source:  PxHere.

En 2015, la création d’Ethereum marqua un coup d’accélérateur dans le développement des devises digitales qualifiées d’altcoinsEthereum permit l’essor massif des ICOs (Initial Coin Offerings) qui connurent leur heure de gloire en 2017.

Durant ces années, de nombreuses plateformes de trading traditionnelles commencèrent à proposer les cryptomonnaies à leurs clients par le biais de CFD. Ceux-ci souhaitaient en effet entrer sur ce marché pour diversifier leur portefeuille et spéculer sur les variations de cours. L’arrivée de ces grands acteurs du trading a démocratisé l’accès aux cryptomonnaies.

À la fin de l’année 2017 et au début de l’année 2018, les cours des cryptomonnaies atteignirent des sommets sans précédent. La capitalisation du marché dépassa les 800 milliards de dollars. Cette bulle éclata pour laisser place à une année 2018 morose pour le trading de cryptomonnaies.

Par la suite, le marché a gagné en maturité et retrouvé sa vitesse de croisière. En juin 2020, le cours du Bitcoin approche les 10 000 dollars. La prochaine grande évolution attendue dans le secteur du trading est celle de la Finance Décentralisée (DeFi). Celle-ci n’est cependant qu’à ses débuts et suscite le débat. Pour l’heure, les cryptomonnaies sont devenues une classe d’actifs financiers au même titre que les matières premières, les actions, les obligations ou encore les devises.

Julie P.

Julie P.

Depuis ma plus tendre enfance, la finance fait partie intégrante de mon quotidien. C'est tout naturellement que je tombé dans le bain des cryptomonnaies.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,171