Cryptomonnaies

Pour la branche UK du géant bancaire Santander, les cryptos redeviennent sulfureuses

04 Nov 2022 - 10:30

Certaines histoires qui font l’actu semblent sortir tout droit d’un passé qu’on croyait naïvement révolu. Santander UK, la filiale britannique du géant financier espagnol Banco Santander, a décidé de circonscrire l’interaction de ses clients avec les plateformes d’échange crypto. D’abord, en imposant une limite aux fonds envoyés aux exchanges, avant peut-être une interdiction totale des dépôts à partir des comptes bancaires.

Santander UK limite les dépôts de ses clients sur les échanges crypto

Hier, Santander UK a averti ses clients de son changement de politique en matière de cryptomonnaie. A partir du 15 novembre, la banque va restreindre le montant qu’ils peuvent envoyer sur les plateformes d’échange : 1000 £ (1146 €) par transaction et une plafond total de 3000 £ (3440 €) sur « toute période de 30 jours glissants ». Une première étape visiblement, puisque l’institution prévient que d’autres mesures plus drastiques pourraient intervenir dans les prochains mois, allant possiblement jusqu’à l’interdiction.

Nous apporterons d’autres modifications pour limiter ou empêcher les paiements aux échanges cryptographiques à l’avenir, mais nous vous informerons toujours avant d’apporter ces modifications.

Avis aux clients

Des restrictions prises comme toujours au nom de la protection du consommateur, l’institution invoquant les mises en garde de la Financial Conduct Authority (FCA), la redoutable instance de régulation du Royaume-Uni.

Au cours des derniers mois, nous avons constaté une forte augmentation du nombre de clients britanniques victimes de fraude par cryptomonnaie. La FCA a averti les consommateurs des risques liés à l’investissement dans des actifs cryptographiques,  car l’argent détenu dans les portefeuilles cryptographiques des clients ne sera probablement pas protégé par le Financial Ombudsman Service et le Financial Services Compensation Scheme en cas de problème. 

Avis aux clients

Politique d’infantilisation au nom de la protection des consommateurs

De fait, la banque comme si elle était en charge d’ânes (protégez-les, ils ne savent pas ce qu’ils font), a estimé « que limiter les paiements aux échanges de crypto-monnaie est le meilleur moyen de garantir la sécurité de [ l’argent] » de ses clients.

Ces derniers pourront en revanche toujours transférer leurs fonds des exchanges à leurs comptes bancaires. Et même ceux détenus sur Binance, qui fait l’objet d’une mention particulière dans la mise à jour de la banque en raison d’un avertissement (datant d’août 2021) du chien de garde britannique.

Plateformes d'échanges

Binance cible aussi l'hostile Albion

Nathalie E. - 06 Dec 2021 - 14:57

Binance déploie un nouvel arsenal de mesures pour s’implanter au [...]

Lire la suite >>

Notons qu’ailleurs, les divisions locales du groupe bancaire fonctionnant de manière autonome, Santander se montre beaucoup plus affable avec le monde des cryptos. En Amérique du Sud notamment, où la banque multiplie les initiatives. Ainsi, elle a contribué à lancer un projet pilote de prêts garantis par des crypto-actifs pour les agriculteurs argentins, en collaboration avec la plateforme sud-américaine de tokenisation Agrotoken. Quant à sa branche brésilienne, elle préparerait une gamme de services crypto pour sa clientèle locale en 2023.

Ce genre de péripéties qui scande l’histoire des cryptos ne doit pas vous effrayer, ce serait même plutôt l’indice d’une montée en puissance de Bitcoin et consorts qui fait trembler les tenants de l’ordre monétaire traditionnel. Aussi, ne vous laissez pas impressionner et n’attendez plus pour prendre le train de la révolution en train de se faire, inscrivez-vous sur l’exchange Bybit (lien commercial) pour faire vos premiers achats.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche