Visa et Blockchain Capital investissent 40 millions de dollars dans une société de paiement crypto

Anchorage, un dépositaire d’actifs numériques qui offre des services de stockage hautement sécurisés pour les investisseurs institutionnels, a reçu un soutien de taille pendant sa seconde phase de financement. Sur les 57 millions de dollars collectés depuis 2017, 40 millions de dollars ont été réunis sous la coupe de Visa et Blockchain Capital.

La société de paiement, Visa, séduite par Anchorage

Le géant du paiement électronique a de nouveau choisi de soutenir un projet lié aux cryptomonnaies et à la blockchain. Après avoir soutenu le Libra de Facebook en faisant partie des investisseurs initiaux (aujourd’hui critiqué par les observateurs politiques et autres entités de régulation financière), Visa confirme son entrée dans le monde des actifs numériques en collectant, aux côtés de Blockchain Capital, 40 millions de dollars lors de la phase d'investissement de la série B d’Anchorage.

Anchorage intègre l'univers des cryptomonnaies aux côtés des géants tels que Facebook, Mastercard ou encore Coinbase

VISA intègre l'univers des cryptomonnaies en soutenant le Libra aux côtés de Mastercard ou encore Coinbase.

Pour rappel, Anchorage est une startup qui oeuvre dans les services de stockage de cryptomonnaies, dont la principale vocation est de sécuriser les actifs numériques des institutions. Les solutions offertes par la plateforme ne sont pas inédites, pourtant, les dirigeants de Visa pensent qu’Anchorage apportera un nouveau souffle au monde de la cryptographie.

"Cet investissement s’inscrit dans la stratégie globale de Visa consistant à établir des partenariats avec des sociétés de fintech émergentes. Nous sommes heureux d’ajouter Anchorage à notre portefeuille de placement en croissance", explique Terry Angelos, le directeur fintech de la société.

Le service le plus sécurisé du marché

Anchorage utilise le système de stockage à froid de nouvelle génération pour garantir une sécurité maximale aux fonds des crypto-investisseurs. Le blog de la startup qualifie la solution comme étant la plus sûre du marché, ce qui a valu la confiance des géants de l’industrie comme Blockchain Capital, Polychain, Andreessen Horowitz ou encore Paradigm.

Les fondateurs de la société expliquent qu’Anchorage incorpore un logiciel biométrique et d’autres facteurs de gouvernance, intégrant l’analyse humaine pour prévenir tout risque de bogues ou de piratage. Ses dirigeants, Diogo Mónica et Nathan McCauley qualifient également la société comme une plateforme plus accessible avec un contrôle plus étendu pour les clients. P.Bart Stephens rejoindra cette vision en déclarant :

"À mesure que notre secteur évoluera, un nombre croissant de réseaux de cryptographie dépendra de la participation active des détenteurs d’actifs à la gouvernance."

Une nouvelle alliance avec les cryptomonnaies ?

La société de paiement électronique Visa a longtemps énoncé des propos peu élogieux à l’encontre des crypto-entreprises. En 2018, son directeur général, Al Kelly avait montré sa désapprobation envers le business model perpétré par les actifs numériques, en les qualifiant de marchandises et non de moyen de paiement.

Aujourd’hui, cette vision ne semble plus de mise, car Visa encouragera le développement de projets liés aux cryptomonnaies à l’instar du Libra ou encore d’Anchorage. Dans une plus large mesure, cette implication serait le signe d’une transition des systèmes de paiement électronique vers une nouvelle dimension numérique de la finance, ce qui faciliterait l’accès d’un public plus large aux cryptomonnaies.

Rejoignez-nous sur Telegram pour avoir les informations encore plus fraîches et plus d'analyseshttps://t.me/CryptoActuCom

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

30 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez