Comprendre les interfaces de trading

Présent dans la cryptosphère et sur de nombreuses plateformes d’achat ? Malgré tout, tu peines à comprendre l’amas d’informations qui te sont présentées ?  Ce tutoriel est là pour répondre à tes questions et t'aiguiller dans la compréhension des interfaces des plateformes de trading. Ceci est un guide qui s'adresse majoritairement aux débutants.

- Avant toute chose, sachez que CryptoActu a réalisé des tutoriels plus spécifiques afin de vous guider dans votre inscription et découverte des plateformes de trading. Par exemple le tutoriel Binance, et le tutoriel Coinbase Pro. -

Voici ici deux exemples d'interfaces que vous allez être amenés à découvrir. On observe des similitudes dans celles-ci ce qui fait que l'on peut devenir familier avec leurs fonctions principales et communes.

interface avancée achat ripple

Interface Binance

Page d'accueil de Coinbase Pro

Interface Coinbase Pro

L’Oder Book, c’est quoi ?

Présent sur la partie droite, au-dessus et en dessous du prix sur le screen Binance et à gauche juste à côté de la partie achat sur le screen Coinbase Pro, c'est un espace séparé en deux.

En effet, on peut rapidement différencier deux parties, une partie rouge (correspond aux ventes) et une partie verte (correspond aux achats). L'Order Book est la partie où est recensé la totalité des ordres placés sur la plateforme.

Un peu de vocabulaire : la partie dédiée aux ventes se nomme le ask alors que celle réservée aux achats se nomme le bid.

Le fonctionnement de l’order book :

Admettons qu’un utilisateur effectue un ordre d’achat, le Bitcoin a pour prix $4000 et il veut en acheter au prix de $3500. L’intéressé saisit alors l'ordre d’achat sur la plateforme et le valide. Un ordre apparaît alors côté bid (achat, vert) avec pour information la quantité ainsi que le prix de l’actif (dans cet exemple, le Bitcoin). Lorsque le Bitcoin passera à $3500, l’ordre se déclenchera et l’achat sera effectué automatiquement par la plateforme.

Le côté ask va chercher à valider les ordres les plus élevés en premier alors que le côté bid va chercher l’inverse, valider les ordres les moins élevés en priorité.

Explication du trade history

Il se trouve sur la partie la plus à droite de Binance ainsi que de Coinbase Pro.

Il correspond à tous les ordres qui ont pu être validés. Autrement dit, tous les ordres qui sont confirmés sur l’Oder Book sont maintenant affichés sur le trade history.

Alors que l'Order Book ne recense que les ordres en attentes de validation, le Trade History permet au contraire de voir les derniers ordres qui ont été passés.

Ordre, ordre, ordre, que des ordres ! Mais c’est quoi un ordre en fait ?

Les différents types d’ordres

De manière très générale, il existe 3 types d’ordres :
Le market order
Le limit order
Le stop order (Stop-limit)

Types d'ordres trading

Petite précision sur maker et taker

En ce qui concerne les ordres, il y a plusieurs possibilités sur la manière d'en passer. Ces différences font complètement varier le temps que peut mettre un ordre à s'effectuer, mais également son prix.

• Lorsque vous effectuez un market order, vous êtes alors appelés un taker. Des frais sont souvent présents pour les takers.
• Lorsque vous effectuez un limit ou stop order, vous êtes appelés un maker. Les frais ne sont pas souvent présents pour les makers.

Lorsque vous êtes un maker, vous ajoutez de la liquidité au marché, c'est pour cela que l'exchange choisit de souvent ne pas vous faire payer de fees. Au contraire, lorsque vous êtes Taker, vous enlevez de la liquidité.

Un Maker va choisir le prix auquel son ordre va être passé alors qu'un Taker ne va qu'utiliser un ordre déjà en place sur le marché créé par un Maker.

Le market order

Le market order est certainement le plus simple à saisir.

L’utilisateur rentre la somme qu’il souhaite investir et... c’est tout ! Tout le reste se fait dans l’order book. En effet, en faisant un market order, la plateforme vous fait payer/vendre au premier prix disponible dans l’order book.

Voici un exemple pour vous aider à comprendre, Michel le cryptotrader :

Admettons un order book qui contient 5 ordres côté ask (nous simplifions pour rendre plus facile la compréhension) :
•Un ordre de 4 BTC à $3900
•Un ordre de 1.5 BTC à $3700
•Un ordre de 2 BTC à $3400
•Un ordre de 3 BTC à $3100
•Un ordre de 5 BTC à $2900

Michel souhaite acheter un montant de 8 BTC et lance son market order.

Que se passe-t-il ? La plateforme va chercher à donner les prix le plus bas et fait acheter donc 5 BTC à $2900 ainsi que 3 BTC à $3100 à notre cryptotrader. Michel a bien ses 8 BTC.

L’order book (ask) devient alors :
•Un ordre de 4 BTC à $3900
•Un ordre de 1.5 BTC à $3700
•Un ordre de 2 BTC à $3400

De manière générale, utiliser le market order n'est pas conseillé, d'abord car il vous place en tant que taker et vous expose probablement à plus de frais. C'est le cas par exemple sur Coinbase Pro. Lorsque vous êtes un taker, vous êtes impatients et vous cherchez à acheter instantanément au prix du marché plutôt que de placer un ordre précis.

Le limit order

Le limit order va quant à lui nous permettre un contrôle plus poussé.

L’utilisateur a deux informations à saisir, la somme à investir souhaitée ainsi que le prix d’achat/vente.

L’ordre est alors placé dans l’order book en attente de validation.

L’exemple pour nous aider à y voir plus clair :

Michel veut 5 BTC mais à $2500 il lance alors un limit order. On le voit bien, aucune proposition côté ask n’est utilisable à ce moment. En effet, 5 BTC sont proposés à 2900$ mais cela reste au-dessus du choix de Michel. Voici donc ce que devient l’oder book au niveau des achats :

Côté bid (achat) :
•Un ordre de 3 BTC à $2850
•Un ordre de 0.5 BTC à $2800
•Un ordre de 1 BTC à $2700
•Un ordre de 2.5 BTC à $2600
•Un ordre de 4 BTC à $2550
Un orde de 5 BTC à $2500 (l’ordre de Michel)

A quoi correspondent ces prix ? En gros, tous les ordres d'achats plus importants seront remplis avant de s'attaquer à l'ordre de Michel. Les ordres de 2850$ à 2550$ sont plus intéressants pour les vendeurs, ils seront donc payés en priorité.

Le côté ask reste le même que celui de l'exemple précédent.

Et l’ordre ne sera validé que lorsqu’une proposition qui répond à la demande sera présente.

Coup de théâtre, un autre cryptotrader, Sardou, veut tout vendre et rapidement ! Un nouvel ordre apparait…

Si Sardou veut vendre ses 12 BTC rapidement, il va utilisé le Market Order. La plateforme va donc utiliser tous les ordres d'achats jusqu'à ce que les 12 BTC soient atteints.

Pour rappel, les ordres d'achats sur la plateforme ressemblaient à cela :

•Un ordre de 3 BTC à $2850
•Un ordre de 0.5 BTC à $2800
•Un ordre de 1 BTC à $2700
•Un ordre de 2.5 BTC à $2600
•Un ordre de 4 BTC à $2550
•Un orde de 5 BTC à $2500 (l’ordre de Michel)

3 BTC + 0,5 BTC + 1 BTC + 2.5 BTC + 4 BTC = 11 BTC

Les 11 premiers BTC seront payés dans les 5 premiers ordres en vert ci-dessus.

Et pour aller chercher le 12ème, l'exchange va aller piocher l'un des cinq Bitcoins que voulait acheter Michel.

Les ordres d'achats ressemblent donc à cela après la vente éclair de Sardou :

•Un orde de 4 BTC à $2500 (l’ordre de Michel)

On comprend alors pourquoi une grosse pression à la vente peut drastiquement faire baisser le prix d'un actif.

Lorsque vous utilisez le Limit Order, vous vous positionnez en tant que Maker. C'est vous qui choisissez à quel prix exact vous décidez d'acheter/vendre. L'ordre ne sera effectué qu'en différé que lorsqu'un autre trader le remplira.

Le Stop Order

Le dernier ordre, le stop order, une forme de Limit Order mais qui ne s'utilise pas dans le même sens. L’utilisateur a deux informations à saisir, le montant ainsi que le prix stop.

En effet, un Stop Order vous permet de réaliser des Stop Loss, c'est à dire que vous placez votre ordre de vente en dessous de votre position d'achat.

Ils permettent de déterminer le montant maximal de perte que l'on est prêt à subir en cas de scénario contraire à celui anticipé.

 

Lorsque le cours (du Bitcoin par exemple) atteint un prix égal au prix stop définit, un market order est alors enclenché.

Cela peut vous permettre de couper vos positions si le marché baisse trop rapidement par exemple. Le stop order est vital. Cela permet de s'assurer de ne pas laisser les positions courir à la perte, erreur très fréquente des débutants.

La lecture du graphique de prix

Graphique BTC/USDT - Binance

Graphique BTC/USDT - Binance

Voici le graphique du BTC/USDT (Le prix du Bitcoin exprimé en Tether (USDT)) récupéré sur Binance. Vous pouvez y voir une multitude de chandelles japonaises. Très majoritairement, pour suivre le prix d’un actif, c’est ce système qui est utilisé pour suivre les variations de prix.

Une image vaut parfois mieux que de longs écrits, voici comment comprendre et interpréter une chandelle :

chandelle japonaise

Comprendre les chandelles japonaises.

Sur le graphique d'exemple de Binance, l’unité de temps est une heure (on peut modifier en haut à gauche, différentes unités de temps sont disponibles comme 5 minutes, 30 minutes, 2 heures ou encore 1 jours).

Une chandelle qui représente une heure signifie que (par exemple) l’ouverture se fera à 15h00m00s et la fermeture à 15h59m59s. Si l’unité de temps était 5 minutes, alors l’ouverture aurait lieu à (par exemple) 18h00 et la fermeture à 18h04m59s.

Il peut être très perspicace d’observer la courbe d’un actif selon différentes unités de temps.

Note : l'explication d'indicateurs techniques n'est pas présente, cela fera l'objet d'un prochain tutoriel.

Suivez-nous pour obtenir les dernières actualités

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

9 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger