Fidelity : top départ pour l’offre crypto aux particuliers

29 novembre 2022 - 14:58

Temps de lecture : 2 minutes

Le gestionnaire d’actifs Fidelity n’est visiblement pas du genre à se laisser impressionner. Faillite de FTX ou pas, il active comme prévu les comptes de trading crypto aux particuliers qui s’étaient inscrits sur liste d’attente plus tôt ce mois-ci.

Un contexte tumultueux

Fidelity et Bitcoin, c’est déjà une longue histoire. Voilà plusieurs années que le géant américain des fonds de placement a créé sa filiale dédiée aux cryptos, le Fidelity Digital Assets. Mais jusque-là, son offre, élargie à l’Ether, ne ciblait que les institutionnels. Or, début novembre, le pionnier de Wall Street en la matière a innové en annonçant une option de trading bitcoin et ether destinée aux particuliers. Via son application maison, les investisseurs de détail étaient invités à s’inscrire sur une liste d’attente pour pouvoir accéder à un service leur permettant de négocier les deux cryptomonnaies dès 1$.

Cryptomonnaies

Le géant Fidelity va élargir son offre crypto aux investisseurs particuliers

Nathalie E. - 03 Nov 2022 - 17:44

L’humeur a beau être aux frimas sur le marché crypto, de grands acteurs [...]

Lire la suite >>

Une annonce qui avait précédé de peu le cataclysme de FTX. Un événement qui a provoqué un séisme sans précédent dans l’industrie crypto, avec sa cohorte de révélations plus nauséabondes les unes que les autres, crucifiant au passage, et sans doute pour un temps long, tout ce qui a trait de près ou de loin au monde des crypto-actifs pour reprendre une terminologie de régulateurs. Ceux-là mêmes qui ont sorti les couteaux, invectivant et gesticulant à tout-va pour en appeler à plus de réglementation du secteur une fois la catastrophe produite.

Régulation

Affaire FTX - Une véritable opportunité pour les régulateurs

Hugh B. - 15 Nov 2022 - 09:00

Les conséquences de l’affaire FTX sont encore loin de pouvoir être [...]

Lire la suite >>

Fidelity fidèle à ses engagements

Et dans cette offensive un peu brouillonne où tout est opportunément confondu pour « taper sur bitcoin », au lieu de cibler précisément les pratiques délétères (le mot est faible) d’acteurs centralisés, Fidelity n’a pas échappé à l’hallali ambiante. L’objet : avoir introduit bitcoin dans les plans de prévoyance de ses clients. Car, la firme, rappelons-le, est le premier fournisseur de comptes retraite aux Etats-Unis – les fameux 401 (k). Une initiative qui a fait trembler un groupe de sénateurs, qui est revenu à la charge après l’effondrement de FTX, pour exhorter Fidelity à y renoncer.

Une fois de plus, nous demandons instamment à Fidelity Investments de reconsidérer sa décision d’autoriser les promoteurs de plans 401(k) à exposer les participants au plan à Bitcoin.
Depuis notre lettre précédente, l’industrie des actifs numériques n’a fait que devenir plus volatile,
tumultueuse et chaotique – toutes les caractéristiques d’une classe d’actifs dont aucun promoteur de plan ou personne épargnant pour sa retraite ne devrait vouloir s’approcher.

A notre connaissance, le géant n’a pas officiellement réagi à cette exhortation. Il continue contre vents et marées à vouloir imposer bitcoin dans le paysage financier institutionnel. Et, dans le même ordre d’idée, il n’abandonne pas plus son projet d’ouvrir le trading BTC et ETH à une clientèle de particuliers. Ainsi que le rapporte le média The Block, en relayant un mail spécifiant aux utilisateurs que l’attente prend fin. De fait, ils vont pouvoir accéder à un compte Fidelity Crypto en ayant d’abord consenti aux risques qu’ils prennent.

L’investissement, l’achat et la vente d’actifs numériques présentent une variété de risques qui ne sont pas présente dans l’investissement, l’achat et la vente de produits dans d’autres classes d’actifs plus traditionnelles.

Déclaration de consentement aux risques citée in The Block

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche