Bitcoin

Fidelity prévoit l’intégration du bitcoin à ses comptes épargne-retraite

27 Avr 2022 - 07:28

Le gestionnaire d’actifs Fidelity Investments prévoit l’option Bitcoin d’ici la mi-2022 dans les plans de retraite qu’il propose à ses clients. Si cette possibilité se réalise – elle est encore en attente d’approbation réglementaire, elle pourrait concerner plus de 23 000 entreprises.

Fidelity mise sur le bitcoin dans ses plans retraite

Fidelity Investments et le Bitcoin, c’est une histoire qui dure. Porté par la conviction de sa dirigeante Abigail Johnson, le géant américain des fonds communs de placement a même été pionnier de sa promotion dans la sphère de Wall Street.

Depuis, la multinationale, par le biais de sa filiale Fidelity Digital Assets, a étoffé son offre autour de la première cryptomonnaie – tout en ménageant dorénavant une place également à l’Ether pour répondre au désir de diversification de ses clients – qu’elle considère comme une forme supérieure de monnaie numérique.

Aussi, dans cette conviction d’un asset à part doté notamment de la dimension de réserve de valeur, il n’est pas étonnant que le plus grand fournisseur de comptes retraite du pays – les fameux 401 (k) – veuille, selon un article du New York Times, l’introduire dans les plans de prévoyance de ses clients.

MicroStrategy partante

De fait, le gestionnaire va donner la possibilité aux entreprises-clientes qui le souhaitent d’investir jusqu’à 20% du montant total du « plan 401(k) » dévolu aux salariés. Rappelons que ce plan 401(k) est un système d’épargne-retraite par capitalisation très fréquent outre-Atlantique.

En fonction du montant investi et des conditions de l’employeur, les frais de tenue de compte seront compris entre 0,75% et 0,90% de l’actif avec des coûts de négociation supplémentaires « à des prix compétitifs ». Fidelity assurera la garde des actifs sur sa propre plateforme . 

MicroStrategy, l’entreprise aux 129 000 BTC, figurera a priori comme l’un des premiers postulants à cette offre. En effet, très vite après l’annonce, son PDG Michael Saylor a twitté son enthousiasme.

MicroStrategy a hâte de travailler avec Fidelity Digital Assets pour devenir la première entreprise publique à offrir à ses employés la possibilité d’investir dans le bitcoin dans le cadre de notre programme 401 (k).

Réticences du gouvernement américain

Le département américain du Travail  a exprimé  en mars des réticences quant à l’inclusion d’actifs numériques dans des plans retraite.

Ces investissements présentent des risques et des défis importants pour les comptes de retraite des participants, notamment des risques importants de fraude, de vol et de perte.

Cette mise en garde contre des »investissements spéculatifs et volatils » comme il les caractérise ne vient pas de nulle part. En effet, avant Fidelity, d’autres fonds de pension américains ont manifesté leur intérêt à investir dans la crypto. Ainsi, le fournisseur de régimes de retraite, ForUsAll, s’est associé à Coinbase pour offrir une exposition BTC à ses titulaires de comptes d’épargne-retraite.  Le système de retraite du comté de Fairfax et le Kingdom Trust ont également lancé un compte retraite intégrant Bitcoin. 

Ce phénomène qui va en s’amplifiant ne se limite pas aux Etats-Unis. En Australie, le cinquième plus grand fonds de pension, Queensland Investment Corporation (QIC), cherche aussi à proposer cette option crypto. En Nouvelle-Zélande, c’est déjà fait avec  le KiwiSaver Growth Strategy, qui a alloué 5% de ses actifs à Bitcoin.

Poussées par la quête de rendement, ces entités plutôt conservatrices témoignent aujourd’hui de plus de flexibilité pour diversifier leurs portefeuilles d’actifs. Et si elles sont capables d’élargir leurs mandats de gestion à un actif comme le Bitcoin, c’est qu’il leur paraît revêtir les mêmes caractéristiques que l’or, valeur-refuge cardinale jusque-là.

Une perspective d’avenir

Dave Gray, responsable des offres et des plateformes de retraite en milieu de travail chez Fidelity Investments, a noté que la décision d’offrir une exposition Bitcoin aux titulaires de plans 401 (k) répondait à une forte demande des clients

Nous avons commencé à entendre un intérêt croissant de la part des promoteurs de régimes quant à la façon dont le Bitcoin ou autres actifs numériques pourraient être offerts dans un régime de retraite. Nous nous attendons à ce que la cryptomonnaie façonne la façon dont les générations futures envisagent d’investir à court et à long terme.

La société envisage d’ailleurs la possibilité d’ajouter d’autres cryptos à l’option d’investissement en fonction de la demande.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche