La France s’apprête à prendre position sur les ICO

 La France s’apprête à prendre position sur les ICO

Paris skyline with Eiffel tower in background

La France s’emploie à élaborer rapidement des règles pour couvrir les ventes de jetons, aussi appelés ICO, selon son régulateur des marchés financiers.

S’exprimant pour le magazine économique Challenges la semaine dernière, Robert Ophele, président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), a déclaré que son agence a pour ambition de formaliser la réglementation autour de la technologie blockchain, citant son développement croissant en France.

 » Nous voulons avoir rapidement une position sur le sujet « , a-t-il déclaré dans la publication.

Bien qu’on ne sache pas très bien quand les règles seraient rendues publiques, cette clarification ferait de la France le dernier pays à avoir défini comment elle entend réglementer les projets et les startups cherchant à lever des capitaux par le biais de modèle.

Alors que des pays comme le Canada ont opté pour une approche relativement neutre, d’autres, dont la Chine et la Corée du Sud, ont interdit l’utilisation de jetons cryptographiques pour la collecte de fonds.

Dans cette entrevue, Mr Ophele a fait preuve d’un ton équilibré lorsqu’on lui a demandé son point de vue sur les cryptomonnaies, affirmant que l’utilisation de la technologie présente à la fois des risques et des opportunités.

Il a précisé:

« Les cryptomonnaies peuvent très facilement être le réceptacle de tous ce qu’on veut éviter : l’évasion fiscale, le blanchiment ou le financement du terrorisme. Mais cela répond également à des besoins plus légitimes de transferts d’argents de manière rapide et sans coût dans le monde. »

D’après Coindesk

Victor

Victor

Passionné des crypto-monnaies et de la technologie blockchain depuis 2014, Victor fonde CryptoActu en Juillet 2017, en parallèle de ses études en ingénierie informatique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,181