Cryptomonnaies

Gucci expérimente les paiements crypto

05 Mai 2022 - 10:58

Après des premiers pas dans le métavers et les NFT, la maison de mode italienne va commencer à accepter un riche éventail de cryptomonnaies comme moyen de paiement dans cinq de ses boutiques aux Etats-Unis. Une sélection appelée à s’élargir sur tout le territoire US si l’offre rencontre son public.

Gucci sélectionne 5 boutiques pour expérimenter le paiement crypto

Gucci va commencer à accepter les paiements en cryptomonnaies, mais la marque de luxe a décidé d’y aller prudemment. En effet, l‘expérience sera déployée d’ici la fin du mois dans seulement cinq de ses magasins, avant une éventuelle expansion à tout le continent nord-américain selon le magazine Vogue Business.

En revanche côté crypto, la griffe n’a pas lésiné. Les paiements seront possibles non seulement dans les classiques Bitcoin, Ether, Bitcoin Cash et Litecoin, pris en charge depuis le début par les processeurs de paiement dédiés, mais également en Wrapped Bitcoin et en mèmes coins comme Dogecoin et Shiba Inu. Cinq stablecoins adossés au dollar viendront compléter l’offre, dont les incontournables USDT et USDC.

Pour le client qui choisira cette option de paiement, la démarche sera très simple. Lors de son passage en caisse, il recevra instantanément un code QR sur son e-mail qu’il pourra lier à son portefeuille pour régler ses emplettes. Pour accompagner ce tournant innovant, les employés de la marques bénéficient de formations ad hoc.

Gucci cherche toujours à adopter de nouvelles technologies lorsqu’elles peuvent offrir une expérience améliorée à nos clients […] Maintenant que nous sommes en mesure d’intégrer les cryptomonnaies dans notre système de paiement, il s’agit d’une évolution naturelle pour les clients qui souhaitent disposer de cette option.

Marco Bizzarri, président de Gucci, in Vogue Business

Gucci multiplie les initiatives dans le Web3

Des formations en cryptomonnaies certes, mais également tournées vers le Web3 et les jetons non fongibles (NFT), Gucci s’étant déjà allègrement aventuré sur ce terrain.

En effet, le fleuron florentin du luxe a déjà lancé deux collections de NFT. Une première « SuperGucci », en collaboration avec la startup SuperPlastic, et une seconde, « Gucci Grail », en lien avec des projets comme Bored Apes  et World of Women. Mais la nébuleuse NFT n’est pas son seul tournant numérique. La marque a également fait l’acquisition d’un terrain dans The Sandbox. L’objectif : développer une expérience de vente au détail virtuelle.  Une orientation qui a déjà fait sensation, un sac à main Gucci sur le marché de Roblox s’étant vendu, l’été dernier, pour un prix dépassant celui du monde réel.

La maison italienne n’est pas la seule à avancer ses pions dans ce Web3 qui s’annonce comme l’un des marchés les plus prometteurs des décennies à venir. Toutes les marques de luxe les unes après les autres succombent aux sirènes d’un nouvel univers, venant opportunément se substituer à un ancien monde qu’elles jugent en voie d’épuisement. En s’impliquant dans ces univers parallèles et immersifs, elles comptent bien tirer profit des perspectives infinies qui se profilent en termes d’expériences et de consommation.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche