Les banques indiennes s’attaquent aux cryptomonnaies en fermant les comptes de leurs utilisateurs

Le deuxième pays le plus peuplé du monde avec ses 1,3 milliard d'habitants fait face à des interdictions bancaires importantes vis-à-vis des cryptomonnaies. Pourtant totalement légal, les cryptoactifs semblent tout de même poser problème sur le territoire.

En 2018, la République d'Inde a régulièrement fait parler d'elle sur la thématique des cryptomonnaies et de la blockchain.

Par exemple, en Octobre dernier, la tendance était à l'instauration d'une cryptomonnaie nationale. Des représentants du gouvernement ont en effet évoqué l'étude d'une cryptodevise indienne.

Traffic Mumbai

La vie à Mumbai

Aujourd'hui l'actualité est tout autre. En effet, des internautes indiens ont partagé des courriers récemment reçus de la part de leurs banques.

« Nous avons notifié que vous avez réalisé une transaction impliquant des cryptomonnaies, nous allons donc clôturer votre compte sous 30 jours. » La banque indienne Kotak en Janvier 2019


Kotak
est le deuxième établissement bancaire privé indien en termes de capitalisation. Basée à Mumbai, la firme est en relation directe avec la Reserve Bank of India (RSI).

Ceci est une situation d'autant plus cocasse que Kotak a rejoint, en Juin 2018, le programme proposé par Ripple (XRP) avec son réseau blockchain RippleNet et sa solution xCurrent. Au travers de ce communiqué de presse officiel publié par l'établissement bancaire, l'accent est mis sur l'amélioration de l'expérience utilisateur avec un service de paiement plus efficient, plus transparent et une réduction des frais.

Un changement de cap récent ?

« Le Bitcoin est une innovante nouvelle forme de monnaie digitale qui peut être échangée contre des espèces sans besoin d'autorité centrale ou de banque. » Le compte Twitter officiel de la banque Kotak en 2013

 

Ci-dessus, une autre preuve des changements fréquents de l'avis des banques sur les cryptoactifs et sur le Bitcoin notamment. Il y a quelques années (2013), Kotak faisait l'éloge de la cryptomonnaie créée par Satoshi Nakamoto sur ses réseaux et ferme aujourd'hui les comptes des utilisateurs souhaitant s'en procurer.

Les raisons de ces interdictions semblent provenir de la Reserve Bank of India qui est la banque centrale nationale. Elle aurait communiqué en Avril 2018 aux autres banques du pays de clôturer les soldes bancaires des utilisateurs qui réalisent des transactions avec des monnaies digitales.

Reserve Bank of India

Le logo et les bâtiments de la Reserve Bank of India

Un autre tweet met en avant cette interdiction. Il est notifié que pour s'inscrire aux services bancaires de l'institution en question, il faut déclarer n'avoir aucun lien avec les cryptodevises au risque de se faire fermer son compte sans aucune justification.

Il sera plus qu'intéressant de suivre l'évolution des cryptomonnaies en Inde dans les prochaines années.

Elles sont totalement légales jusqu'ici, mais il semblerait que les systèmes bancaires traditionnels exercent une pression contre ces nouveaux types d'actifs.

L'Inde est une nation qui va connaître une forte croissance dans le futur et qui pourrait avoir un rôle important à jouer économiquement.

 

Suivez-nous !

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

35 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger