Cryptomonnaies

Nos voisins britanniques attirés par la crypto mais avec prudence

28 Jan 2021 - 14:55

Près d’un tiers de nos voisins britanniques seraient tentés par un investissement dans la crypto mais hésitent encore à franchir le pas. Le motif invoqué est un manque de connaissance du marché et la difficulté pour y accéder.

Des Britanniques attirés par la crypto mais encore intimidés

Selon une enquête commandée par l’application de crypto trading Ziglu et menée par OnePoll auprès de 2000 Britanniques, trois personnes sur dix (31%) seraient curieuses d’investir dans des cryptomonnaies. Mais 62% se sont abstenues d’en acheter invoquant un manque de compréhension du marché, tandis que 43% des personnes interrogées ont déclaré ne pas connaître un moyen sûr d’en acheter. En revanche, 64% d’entre elles ont affirmé qu’elles choisiraient ce type d’investissement si elles pouvaient bénéficier de plus d’information. Et si les banques traditionnelles commençaient à proposer des cryptos à la vente, elles seraient 36% à opter pour l’achat.

L’enquête a également révélé que l’engagement dans les cryptomonnaies ne concernait pas que les investisseurs expérimentés. Plus d’un acheteur sur dix (13%) affirme qu’il s’agit de sa première expérience en matière d’investissement. Un quart (23%) se considère comme novice tandis que 32% se revendiquent comme investisseur «compétent».

Notre enquête souligne l’importance de l’inclusion financière. C’est pourquoi nous continuerons d’informer sur le fonctionnement de la cryptographie. Mais aussi sur la facilité et la sécurité à acheter et à vendre des cryptos. « 

Mark Hipperson, fondateur et PDG de Ziglu

Les cryptos gagnent en légitimité

Malgré toutes ces restrictions et obstacles qui témoignent encore du chemin à parcourir pour une adoption massive des cryptos, l’enquête de Ziglu met en lumière la popularité du Bitcoin. Plus encore, il semble avoir gagné des galons en légitimité. Ainsi, il figure comme premier choix en matière d’investissement aux côtés de l’or. L’exemple est parlant. En effet, si elles avaient à investir 100 £, 30 % des personnes interrogées choisiraient Bitcoin (31% l’or), loin devant l’immobilier qui ne recueille que 19%.

Autre fait observé : une plus grande vénalité des hommes. Ils achèteraient de la crypto principalement motivés par l’appât du gain quand les femmes elles, seraient plus intéressées par ses fondamentaux. Enfin, l’enquête observe une vraie disparité sur le territoire en matière d’investissement crypto. Londres arrivant largement en tête des amateurs (30%) et le Pays de Galles bon dernier (9%).

Reste à savoir si une telle enquête menée en France entraînerait des résultats similaires, ou si la fameuse singularité insulaire des Britanniques est aussi pertinente dans le domaine des cryptos. Quoi qu’il en soit, il y a quand même une grande probabilité pour qu’on retrouve chez les Français cette même convoitise tempérée par la prudence.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche