Cryptomonnaies

StepN s’attire les foudres du régulateur chinois

30 Mai 2022 - 08:58

STEPN, le jeu « move to earn » basé sur la blockchain Solana, se heurte aux exigences des autorités chinoises au nom de la protection des informations personnelles. L’application cessera d’offrir ses services aux résidents continentaux à partir du 15 juillet prochain.

STEPN contraint de bloquer ses utilisateurs chinois

Les utilisateurs de StepN en Chine continentale ne pourront bientôt plus accéder à l’application de fitness qui permet de gagner des récompenses crypto en marchant ou en courant grâce au récepteur GPS de leur smartphone.

Or, la loi chinoise sur la protection des informations personnelles (PIPL) est stricte. Elle a beaucoup emprunté au règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne en le durcissant. De fait, elle régit très sévèrement la manière dont les entreprises doivent gérer et traiter les données des ressortissants chinois.

Couplée à la loi sur la sécurité des données du pays (DSL) qui encadre leur exportation, y compris leurs informations de localisation, le champ d’action s’avère très restreint pour les sociétés. Rien d’étonnant alors que l’application populaire soit dans le viseur de Pékin, quand bien même StepN réfute toute activité délibérée sur son territoire.

StepN n’a exercé aucune activité en Chine continentale depuis sa création et n’a pas fourni de canaux de téléchargement. StepN a toujours attaché une grande importance aux obligations de conformité et respecte toujours strictement les exigences pertinentes des organismes de réglementation locaux.

Tweet de Stepn

Confidentialité et crypto

Cependant, pour répondre aux exigences des autorités chinoises, le « move to earn » bloquera tous les utilisateurs dont les adresses IP et GPS proviennent de Chine, qu’il évalue à 5% de l’ensemble de ses affidés. Un pourcentage qui n’aura pas d’impact notable sur son activité s’il est avéré. Mais il est remis en cause par des membres de la communauté qui le jugent largement sous-estimé.

De fait, juste après l’annonce, StepN est devenu selon le South China Morning Post, le terme de recherche le plus tendance sur le réseau social phare Weibo.

StepN est loin d’être le seul à subir ces règles relatives à la protection des données. Des mastodontes comme Apple ou Tesla ont tous deux construit des centres de données en Chine pour se mettre en conformité avec une réglementation qui s’applique aussi au-delà de ses frontières.

Mais à n’en pas douter, qu’une application encore relativement modeste comme StepN soit une cible, a certainement à voir avec son accointance crypto. Pékin, on le sait, ne les porte pas dans son coeur.

Le fait est qu’après une phase d’euphorie qui a propulsé son jeton vers les sommets, le projet traverse une passe difficile. En effet, en dépit d’un sursaut de plus de 30% en 24 heures du GMT, le doute a commencé à s’instiller quant à la viabilité du modèle au sein même de sa communauté.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche