Les Îles Marshall la sous pression du FMI ?

Le FMI conseille aux Îles Marshall de ne pas mettre en place de cryptomonnaie étatique qui viendrait accompagner le dollar US, monnaie locale de cette île.

C’est une nouvelle pour le moins surprenante, puisque le Fond Monétaire International a vivement conseillé à la République des Îles Marshall de revenir sur leur projet de développer leur propre cryptomonnaie qui viendrait appuyer une forme d’indépendance de celles-ci.

Pour rappel, la République des Îles Marshall est une nation de petite taille, dépendant notamment d’autres pays et plus précisément des États Unis. En effet, les deux pays ont mis en place un accord de libre association pour soutenir les Îles Marshall en 1986, fournissant une aide au pays, que ce soit pour se défendre ou pour des ressources agroalimentaires, etc à ce groupement d’îles de plus de 60 000 habitants utilisant le dollar américain. Il est important de noter que ces îles sont donc indépendantes en matière de gestion.

Cependant, la fulgurante ascension des cryptomonnaies pourrait servir la cause de ce pays qui y voit sans doute une opportunité de se rendre un peu plus indépendant. Ainsi, le gouvernement a mis en place en février une mesure visant à créer un appel d’offre sur une cryptomonnaie étatique qui se dénommerait “Sovereign” et dont le diminutif serait “SOV”.

La présidente du pays Hilda C. Heine, a par ailleurs dit au Finance Magnates à l’époque :

“Une autre étape de la manifestation de notre liberté nationale.”

Si le pays s’est tourné vers les cryptomonnaies, c’est aussi et surtout parce que l’accord conclu avec les États Unis expirera dans les prochaines années, risquant de laisser  ce pays livré à lui-même sans soutien financier extérieur.

La FMI a donc publié un rapport déconseillant à la République des Îles Marshall de mettre en place sa propre monnaie numérique car le pays n’ayant pas de capacité financière conséquente, il ne pourrait se permettre de risquer de perdre le soutien des Etats-Unis une fois l’accord terminé, ou pourrait nécessiter de l’aide extérieure en cas de crise météorologique, chose qui pourrait mener à une crise plus profonde si la monnaie numérique devenait la monnaie officielle du pays dans un moment où les habitants n’auraient plus accès à l’électricité.

De son côté, le ministre de l’environnement de la République des Iles Marshall David Paul a expliqué que le SOV permettrait aux citoyens de ne plus dépendre des correspondants bancaires qui ne cessent de menacer d’arrêter de desservir le pays. Dans la foulée, celui-ci a annoncé à Gizmodo que cette crypto monnaie intégrerait directement des mécanismes de lutte contre le blanchiment d’argent, une première mondiale.

En rapport avec votre lecture

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger