Jetons NFT

90% des détenteurs de NFT auraient déjà été victimes d’une escroquerie

26 Avr 2022 - 09:00

Le marché des NFTs est passé en l’espace d’une année de l’ombre à la lumière. Au point d’afficher des volumes qui se comptabilisent désormais en milliards de dollars. Une explosion à l’origine de véritables succès pour certaines collections devenues emblématiques. Mais dont l’une des conséquences directes est également la multiplication d’arnaques en tout genre à l’encontre de ses détenteurs. Car les bénéfices attirent les investisseurs, qui amènent inévitablement avec eux une horde de voleurs à l’affût de la moindre faiblesse. Une réalité qui n’a rien d’anecdotique, puisqu’une récente étude affirme que 9 détenteurs sur 10 ont déjà été victimes d’une escroquerie dans le domaine.

Il est malheureux d’admettre que le fait de subir une escroquerie est presque un passage obligé dans le secteur des cryptomonnaies. Cela qu’il s’agisse d’un projet dont les membres disparaissent avec la caisse en mode rug pull. Ou d’un site frauduleux affichant un lien sur lequel il ne fallait surtout pas cliquer. Sans oublier les opérations de phishing ciblées ou autres erreurs d’inattention aux conséquences funestes. Car la sécurité est une affaire personnelle à ne surtout pas négliger.

Une réalité à prendre tout particulièrement en compte dans le secteur des NFTs. Et cela en premier lieu car il s’agit d’un marché à l’adoption importante hors zone crypto. C’est-à-dire une véritable aubaine pour des arnaqueurs numériques aguerris à l’imagination souvent très fertile. Car la technique importe peu, tant que le résultat est de délester les détenteurs de leurs jetons non fongibles. Et cela sans prendre grands risques, surtout si la malheureuse victime a le malheur d’avoir effectué l’opération.

NFT – 9 détenteurs sur 10 victimes d’escroquerie

Une situation critique, si l’on en croit la récente étude publiée par le site PrivacyHQ dédié à la sécurité numérique. Cette dernière effectuée aux États-Unis, après d’un millier d’investisseurs actifs et de détenteurs de NFTs. Car le constat est sans appel : 9 répondants sur 10 affirment avoir déjà été victimes d’une escroquerie dans le domaine. Un chiffre qui donne à réfléchir sur les comportements à mettre en place pour protéger ces précieuses images numériques.

« Après avoir parlé à 1008 personnes aux États-Unis qui investissent activement et possèdent des NFT, nous avons entendu certaines des pires histoires d’horreur. Mais nous avons également découvert comment les gens protègent leurs actifs numériques et si ceux qui ont subi des pertes ont pu les récupérer. »

PrivacyHQ

Une étude qui permet de déterminer un investissement moyen de 632$ pour le panel concerné. Mais dont seulement 47,8% des investisseurs considèrent que leurs NFTs sont véritablement en sécurité. Avec un portefeuille MetaMask plébiscité à 52,8%, et dont la capacité de protection est estimée comme suffisante par 63,8% des personnes interrogées. Mais avec tout de même une part de 14,6% tout simplement persuadés que leurs NFTs ne sont pas du tout sécurisés.

NFT – Les arnaques les plus courantes

La grande majorité des personnes interrogées (67,3%) expliquent utiliser des mots de passe complexes et sécurisés. Ainsi qu’une authentification à deux facteurs (2FA) comme hygiène numérique de base (65,2%). Mais seulement un peu plus de la moitié (55,3%) affirment conserver leurs phrases mnémotechniques dans un endroit réellement sécurisé. Une faiblesse évidente si l’on considère que 16% des personnes interrogées ont déjà subi un hack effectif. Cela sans toutefois préciser la nature de cette attaque et les conséquences en termes de pertes financières.

Jetons NFT

NFT - Comment s'assurer des profits sur le marché des jetons non fongibles

Hugh B. - 06 Dec 2021 - 17:00

Le secteur des jetons NFT a connu une évolution sans précédent au cours de [...]

Lire la suite >>

Mais l’arnaque la plus courante – et la plus simple à mettre en place – reste sans aucun doute la technique du rug pull. Des projets fantômes créés dans le seul but de disparaître avec les fonds des investisseurs. Une réalité qui touche 43,8% des personnes interrogées dans cette enquête. Avec une part de 43,3% victimes d’escroqueries sur de fausses plateformes de vente de NFTs. Parfois des copies parfaites de places de marché officielles. Avec également un tiers des répondants ayant été mis en relation avec un service client frauduleux, prétextant la gestion d’un problème pour demander des informations confidentielles.

Une étude qui précise que le panel d’investisseurs interrogé est composé de personnes informées sur les risques encourus. Mais malgré cela, un simple moment d’inattention ou de trop grande excitation peut s’avérer dramatique. Avec une proportion surprenante de plus de 90% de chanceux affirmant avoir récupéré tout ou partie de leurs NFTs, auxquels ils avaient « perdu l’accès. » Il faudra expliquer de quelle manière !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche