Blockchain

Hewlett Packard Enterprise lancera son service blockchain très bientôt

13 Nov 2017 - 12:53

Mise à jour 16 novembre 2017: Image d’illustration changée à la demande d’Hewlett Packard Enterprise.

La société de technologie industrielle Hewlett Packard Enterprise lancera  un nouveau service basé sur la technologie blockchain dans quelques mois.

La présentation officielle intervient quelques mois après que des clients de l’entreprise – fondée en 2015 après que le géant  Hewlett Packard se soit scindé en deux – aient lancé des solutions logicielles construites autour de la technologie. En utilisant la plateforme Corda de R3 comme base sous-jacente, HPE prévoit entre autres d’offrir des services autour des paiements et de l’identité. Les deux sociétés avaient dévoilé publiquement leur partenariat en juin.

L’offre initiale, baptisée  » Mission Critical Distributed Ledger Technology « , est présentée aux entreprises en tant qu’extension des services cloud. C’est également le premier d’un certain nombre de produits qui seront proposés par HPE et qui utiliseront des chaînes de blocs.

« Les entreprises intéressées par les blockchains se rendent compte que le cloud à lui seul ne répond pas toujours à leurs besoins non fonctionnels », a déclaré le directeur blockchain de la société, Raphael Davison.

Selon Fortune, HPE a déjà vendu certaines versions de ses produits à des sociétés de services financiers.

Bien qu’une date exacte de lancement n’ait pas été fixée, HPE a indiqué qu’elle arriverait « au début de 2018 ». Par ailleurs, la firme a ajouté que d’autres clients pourraient avoir accès à des environnements de tests plus tard cette année.

Une société déjà impliquée

Hewlett Packard Enterprise n’en est pas à son premier coup d’essai et est un acteur impliqué dans la technologie blockchain.

Partenaire du groupe R3, la multinationale a aussi récemment rejoint le consortium Enterprise Ethereum Alliance, qui compte plus de 150 membres de divers horizons.

HPE a déjà un certain nombre de clients dans le secteur des services financiers qui utilisent son système Mission DLT, mais elle cherche également à répondre aux besoins d’autres industries, y compris les compagnies aériennes – qui pourraient utiliser la chaîne de blocs pour suivre les énormes quantités de données de performance et d’entretien que leurs jets produisent à chaque vol – ainsi que les constructeurs automobiles et d’autres fabricants.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

D’après Coindesk

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche