Régulation

L’Australie veut faire passer la crypto de l’ombre à la lumière

08 Déc 2021 - 16:57

Dans le cadre d’une modernisation radicale des systèmes de paiement du pays, le gouvernement australien se lance dans une grande réforme qui ménagera une place aux cryptomonnaies. L’ambition, selon le ministre des finances, Josh Frydenberg, est de positionner l’Australie « parmi une poignée de pays leaders dans le monde ».

L’Australie veut légitimer les cryptomonnaies

Le gouvernement australien, par l’intermédiaire de son ministre des Finances, vient d’annoncer la plus grande réforme des systèmes de paiement jamais entreprise depuis 25 ansDans cette volonté de modernisation, les cryptomonnaies vont bénéficier d’un traitement à la mesure de l’engouement qu’elles suscitent. Un engouement chiffré à 800 000 détenteurs de crypto selon Josh Frydenberg, correspondant approximativement à 3% de la population. Notons que c’est une appréciation plutôt basse par rapport à une étude récente qui plaçait l’Australie sur la troisième place du podium en termes d’adoption avec un taux faramineux de 17,8%.

Quoi qu’il en soit, revu à la baisse ou pas , le taux de pénétration des cryptomonnaies en territoire australien est un indicateur de popularité qui ne laisse pas indifférent un gouvernement pressé de réformer des infrastructures de paiement vieillissantes.

Aussi, la nouvelle législation, selon l’entretien de J. Frydenberg accordé à 7NEWS Australia, prévoit d’élargir « la définition des services et des produits pouvant être réglementés », faisant sortir « de l’ombre » les cryptomonnaies et les actifs numériques pour les intégrer dans un cadre réglementaire « de classe mondiale ».

Réglementation à venir de l’écosystème local

Cette légitimité accordée aux cryptomonnaies s’accompagnera bien sûr de mesures pour réguler un écosystème local qui a connu quelques grosses défaillances ces derniers temps dont l’effondrement de la plateforme MyCryptoWallet.

« Nous voulons que les entreprises qui achètent et vendent des cryptomonnaies soient correctement licenciées afin de fournir une plus grande certitude sécurité aux personnes qui effectuent des transactions dans ce secteur. »

J. Frydenberg, ministre des Finances australien

L’idée étant que les échanges cryptographiques doivent avoir les mêmes réglementations que les banques car ils détiennent « des sommes importantes d’argent et d’investissements des gens, et il doit y avoir une responsabilité ».

Rappelons que la plus grande banque du pays devrait déployer un service crypto pleinement efficient dès l’année prochaine.

Cryptomonnaies

La plus grande banque d'Australie va proposer des services crypto

Nathalie E. - 03 Nov 2021 - 11:03

Une première en Australie : la Commonwealth Bank (CBA) serait sur le point [...]

Lire la suite >>

De fait, selon des propos relayés par Reuters , le gouvernement conservateur entamera des consultations sur l’établissement d’un cadre de licence pour les échanges numériques dès le début de 2022. Il s’attachera aussi à créer une réglementation spécifique pour les entreprises qui détiennent des cryptomonnaies au nom de leurs clients.

Dans son agenda, figure également l’incontournable sujet d’une CBDC (Central Bank Digital Currency) qui suscite d’âpres débats quant à la pertinence d’émettre ou pas une monnaie numérique d’Etat. Face à des solutions technologiques, comme les stablecoins, qui ont déjà prouvé leur efficacité mais pas leur fiabilité, la question reste ouverte en Australie comme ailleurs.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche