Le S&P Dow Jones étend sa gamme d’indices crypto

 Le S&P Dow Jones étend sa gamme d’indices crypto

Le S&P Dow Jones Indices, à l’origine notamment de l’indice S&P 500, la référence boursière au niveau mondial, couvre différents marchés y compris depuis mai, celui des cryptomonnaies. Mais les trois premiers indices créés par ses soins ne reposaient que sur Bitcoin et Ether. Aujourd’hui, il étend sa gamme à plus de 240 cryptomonnaies via cinq autres indices balayant beaucoup plus largement les performances de l’écosystème.

Des indices de référence pour la crypto

Si le marché des cryptos semble en berne depuis l’euphorie de la mi-avril, il y a des signes qui continuent de témoigner de l’intérêt institutionnel pour ce secteur. Le développement de nouveaux outils, comme des indices censés aider les investisseurs issus essentiellement du monde de la finance traditionnelle à opérer leur sélection, en fait partie.

« Pendant plus d’un siècle, nos indices ont offert un aperçu des performances des marchés. Désormais, (…) nous fournissons cette réponse aux investisseurs en cryptomonnaie. L’expansion de notre famille d’indices de marché numérique donne l’un des aperçus les plus larges à ce jour de cette classe d’actifs en croissance rapide avec la possibilité de trancher et de découper par capitalisation boursière. Nous sommes ravis d’apporter ce niveau important de transparence supplémentaire au marché des crypto-monnaies. « 

Communiqué de Peter Roffman, responsable Innovation et stratégie chez S&P Dow Jones

Les nouveaux indices utilisent les ressources de Lukka, un fournisseur de logiciels et de données cryptographiques qui avait déjà collaboré à l’édification des trois précédents. Le S&P Bitcoin Index (SPBTC) mesurant les performances du Bitcoin, le SPETH mesurant celles de l’Ether et le Crypto Mega Cap Index (SPCMC) répliquant les performances conjointes de BTC et ETH.

Nouveaux indices crypto au-delà de Bitcoin et d’Ether

Des outils qui visiblement ont emporté l’adhésion si bien que le S&P Dow Jones Indices a décidé d’étoffer son catalogue avec 5 indices couvrant un éventail beaucoup plus large de cryptomonnaies.

Ainsi, le S&P Cryptocurrency Broad Digital Market (BDM) Index réplique les performances de plus de 240 cryptomonnaies tandis que le S&P Cryptocurrency LargeCap Index suit les performances des cryptos ayant la plus large capitalisation. Les trois autres excluent Bitcoin et Ether de leur champ d’application. Le S&P Cryptocurrency BDM Ex-MegaCap Index, reprend les cryptomonnaies suivies par le BDM sans les deux majeures et le S&P Cryptocurrency BDM Ex-LargeCap Index, un indice semblable au précédent mais sans les cryptomonnaies qui composent le LargeCap Index. Enfin, le S&P Cryptocurrency LargeCap Ex-MegaCap Index mesure les performances des cryptomonnaies du LargeCap Index hors BTC et ETH.

Cette pluralité d’indices crypto facilitera assurément l’exposition des institutionnels. Les banques notamment pourront, selon Peter Roffman, tirer pari de ces outils pour créer des dérivés de gré à gré ou des produits structurés. Une démarche dans laquelle se sont déjà engagés certains acteurs américains du secteur comme Morgan Stanley ou Goldman Sachs et qui risque d’être suivie par beaucoup d’autres gestionnaires d’actifs avec de tels outils mis à leur disposition.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,697