Morgan Stanley pourrait très bientôt permettre le trading de dérivés du Bitcoin

 Morgan Stanley pourrait très bientôt permettre le trading de dérivés du Bitcoin

La banque d’investissement multinationale américaine Morgan Stanley aurait l’intention d’offrir à ses clients la possibilité de négocier des dérivés du Bitcoin, rapporte Bloomberg d’une source anonyme.

La source, qui prétend être proche du dossier, a partagé avec Bloomberg que la banque basée à New York suivra les traces d’autres sociétés de Wall Street offrant des services liés aux cryptos en traitant des contrats qui donnent aux investisseurs « une exposition synthétique aux performances du Bitcoin ». Les investisseurs auront la possibilité d’opter pour une position longue ou courte en utilisant ce qu’il est convenu d’appeler un « price return swap », Morgan Stanley ajoutant ses propres frais à chaque transaction qu’elle facilite.

Il semblerait qu’elle n’attende qu’une demande suffisante des clients institutionnels et l’approbation finale des institutions pour que les services internes commencent à se déployer, car la banque est déjà techniquement prête pour le trading du Bitcoin.

Bien que Morgan Stanley n’ait pas l’intention de faire directement des opérations sur le Bitcoin, les services proposés sont liés aux contrats à terme. Il est peu probable qu’un commerce direct de BTC ait lieu dans un proche avenir non plus, car le PDG James Gorman a déclaré que les clients ne pourront pas acheter et vendre directement par l’intermédiaire de la banque.

M. Gorman a toutefois déclaré que la banque avait l’intention de mettre sur pied un guichet de négoce en cryptomonnaie qui prendra en charge les dérivés de divers actifs en monnaie numérique. Andrew Peele, anciennement du Credit Suisse Group AG, a été engagé par Morgan Stanley en tant que responsable des marchés des actifs numériques pour aider à la mise en place de ce système.

d’après bitcoinnews

Victor

Victor

Passionné des crypto-monnaies et de la technologie blockchain depuis 2014, Victor fonde CryptoActu en Juillet 2017, en parallèle de ses études en ingénierie informatique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,141