Plateformes d'échanges

Terraform Labs – Le domicile des co-fondateurs perquisitionné en Corée

25 Juil 2022 - 14:00

Nouveau rebondissement dans l’affaire TerraLuna ! Alors que l’enquête des autorités sud coréennes ouverte par suite de l’effondrement de l’écosystème Terra se poursuit et s’intensifie, la presse locale rapporte que le domicile des co-fondateurs a été perquisitionné le vendredi 22 juillet. D’autres descentes sont actuellement en cours. Elles ciblent sept bourses de cryptomonnaies au total – toutes en lien, de près ou de loin, avec les dirigeants de Terra.

Pour mémoire, le réseau Terra était basé sur deux cryptomonnaies. D’une part avec le jeton LUNA, volatile. D’autre part avec l’UST, stablecoin algorithmique associé. Depuis le 7 mai, le prix de ces derniers s’est effondré, au point d’entraîner la chute de l’écosystème. Leur capitalisation boursière s’étant totalement évaporée. Malheureusement, de nombreuses sociétés cryptographiques se retrouvent exposées et accusent de lourdes pertes. Et c’est la même chose pour les consommateurs, dont la plupart ne récupéreront jamais leurs fonds.

Cryptomonnaies

Voyager Digital - Rejet de l'offre de FTX "déguisée en sauvetage"

Hugh B. - 25 Jul 2022 - 09:56

Les périodes de crise ne sont pas forcément négatives pour tout le monde. Et [...]

Lire la suite >>

En conséquence de quoi, les autorités sud coréennes avaient décidé d’ouvrir une enquête judiciaire. Et depuis, c’est la dégringolade. Car les mauvaises nouvelles et les découvertes affluent. Et, contre toute attente, les co-fondateurs de Terraform Labs sont passés dans le même temps du statut de « victimes » à « coupables ». Il semble en effet qu’ils ne soient pas innocents dans cette affaire. Et ils pourraient même en être à l’origine. C’est en tout cas ce qui ressort des éléments transmis au tribunal par les employés de la société.

Perquisition de Terraform Labs – 15 lieux ciblés

Le 22 juillet dernier, soit vendredi, les procureurs coréens se sont rendus au domicile de Shin Hyun-seong, l’un des co-fondateurs de la société. Cependant, la presse locale indique que d’autres perquisitions effectuées par la même équipe en charge du traitement des crimes financiers de Séoul ont eu lieu. Au total, 15 lieux, dont 7 se rapportant à des plateformes de cryptomonnaies, en ont fait les frais.

Do Kwon terra luna
Do Kwon, co-fondateur de Terraform Labs

Le domicile de Do Kwon, un des co-fondateurs accusé d’évasion et de fraude fiscale, a d’abord été perquisitionné. Après lui, c’était au tour des locaux de Tchai Corporation (dont le CEO n’est autre que Shin Hyun-seong). Les autres sociétés concernées par les descentes sont Kernel Labs, une filiale de Terraform Labs, et Flexi Corporation, dont Do Kwon est le directeur.

Les données des transactions récupérées

Les procureurs en charge des perquisitions ont ainsi pu récupérer les données de transaction de LUNA. Le rapport indique en effet que « pendant le processus de perquisition et de saisie, des données connexes telles que les détails des transactions Terra et Luna ont été sécurisées ». Placées en lieu sûr, elles sont actuellement à l’étude et d’autres informations devraient prochainement être communiquées à ce sujet.

perquisition terraform labs

Dans le même temps, un second rapport coréen publié par Chosun Biz met en avant le fait que les raids des procureurs ont été déclenchés par des « investisseurs mécontents de LUNA ». Ces derniers ayant soulevé des « allégations de fraude dans leurs procès contre le CEO ».

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche