Un pactole de 11 milliards de dollars en BTC pour Coinbase

 Un pactole de 11 milliards de dollars en BTC pour Coinbase

L’écosystème crypto continue année après année d’être dominé par une poignée d’acteurs majeurs. Les exchanges centralisés notamment sont de gros détenteurs de l’offre Bitcoin en circulation. Coinbase, qui se distingue par des services de garde hors-pair, fait la course en tête.

Coinbase loin devant

Selon le site ChainInfo, la plateforme d’échange Coinbase détient plus de 994 904 Bitcoins (BTC) dans ses portefeuilles à froid. Des avoirs impressionnants au regard de ceux de ses concurrents. En effet, Huobi qui occupe la deuxième place du classement ne peut se prévaloir que de 323 665 BTC. Binance, le plus gros exchange en volume de transactions, arrive sur la troisième marche du podium avec 289 961 BTC suivi d’assez près par OkEx (276 184). Kraken enfin conclut le quinté de tête avec 126 505 BTC dans ses réserves hors ligne. Ce serait donc 10,66% de l’approvisionnement en circulation de Bitcoin qui serait détenu sur ces cinq bourses crypto.

Plus encore si on suit les dernières estimations de Chainalysis. Le site d’analyse estime en effet que les 3,7 millions de BTC qui n’ont pas bougé depuis cinq ans sont probablement perdus. Si c’est avéré, ce serait donc près de 15% de l’offre BTC qui serait détenue sur ces plateformes majeures. Les sept autres exchanges qui figurent au classement – Bitflyer, Bittrex, Bitfinex, Poloniex, Coincheck, Gate.io et Bitstamp – détiendraient dans leur ensemble 210 000 BTC supplémentaires.

Si les quantités de Bitcoins détenues par les plateformes centralisées ont diminué depuis l’année dernière, se déplaçant notamment vers les exchanges décentralisés (DEX), le montant de leurs réserves est néanmoins en croissance du fait du prix à la hausse de Bitcoin. Ainsi, au moment de la rédaction, le trésor de guerre de Coinbase virevolte gentiment autour de 11 milliards de dollars. Un chiffre susceptible d’inquiéter pour deux raisons : la sécurité et le monopole.

Une concentration inquiétante de Bitcoins

En effet, et même si Coinbase déploie des protocoles de sécurité dignes des forteresses les plus imprenables, on peut toujours imaginer que des pirates, dont le niveau se hisse en même temps que les prouesses technologiques s’aiguisent, puissent arrivent à braquer les entrepôts frigorifiques de l’exchange en profitant d’ une faille. Les conséquences, on l’imagine, seraient désastreuses pour l’industrie crypto toute entière.

Outre cet événement peu probable mais toujours possible, le principe de décentralisation du protocole Bitcoin se voit remis en question par une telle concentration. En effet, et même si le géant américain n’a pas un accès direct aux actifs stockés dans des services de garde indépendants, il n’en détient pas moins les clés privées. Cet aspect est problématique, à tel point que certains n’hésitent pas à considérer de plus en plus les exchanges majeurs comme des banques. Un parallèle que réfute Elias Strehle, chercheur au Blockchain Research Lab.

Le problème, c’est que Coinbase aurait du mal à racheter les Bitcoins (stockés). Il ne peut donc pas secrètement devenir une banque en utilisant leur Bitcoin sous garde comme fonds de roulement. »

Elias Strehle à Decrypt

Pas vos clés, pas vos Bitcoins

Quoi qu’il en soit, avec des portefeuilles froids aussi importants, Coinbase peut avoir une influence massive et être en capacité d’orienter le marché (presque) comme bon lui semble. Une dérive qui n’est pas à exclure dans un univers de plus en plus caractérisé par la main mise de quelques-uns. Aussi, le développement des DEX apparaît un peu comme une respiration. Leur croissance espérée permettrait d’endiguer ce phénomène de concentration et de retrouver l’un des principes fondateurs de l’écosystème crypto, à savoir le « sans intermédiaire ».

Rappelons à cet égard l’adage mille fois ressassé mais qu’il faut inlassablement répéter : « Not your keys, not your Bitcoin ! » . Autrement dit, si vous n’avez pas vos clés privées, vous ne détenez pas vos Bitcoins. Optez donc toujours pour un stockage sur un portefeuille indépendant, matériel de préférence (Ledger, Trezor…), plutôt que de laisser vos satoshis négligemment traîner sur des plateformes centralisées.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,169