Finance Décentralisée (DeFi)

Voyager Digital dépose le bilan

06 Juil 2022 - 09:40

La plateforme crypto, en mauvaise posture depuis la liquidation du hedge Fund Three Arrows Capital auquel elle était exposée, a déposé son bilan en vertu du chapitre 11 à New York.

La banqueroute pour Voyager Digital

Après Three Arrows Capital, c’est au tour de Voyager Digital de déposer le bilan. Plus précisément, la société basée à Toronto a déposé une demande de protection contre la faillite devant le tribunal du district sud de New York. Le document révèle qu’elle a plus de 100 000 créanciers et entre 1 et 10 milliards de dollars d’actifs avec une fourchette équivalente en passif.

Les procédures de faillite du chapitre 11 suspendent toutes les questions de litiges civils et permettent aux entreprises de préparer des plans de redressement tout en restant opérationnelles.

La volatilité et la contagion prolongées sur les marchés de la crypto au cours des derniers mois, ainsi que le défaut de Three Arrows Capital sur un prêt de la filiale de la société, Voyager Digital, LLC, nous obligent à prendre des mesures délibérées et décisives maintenant.

Stephen Ehrlich, PDG de Voyager, in Communiqué

Voyager Digital fait en effet partie des sociétés exposées au hedge fund à qui il réclamait le remboursement d’un prêt de 650 millions de dollars. Or, à partir du moment où le fonds a été placé en liquidation, la situation devenait difficilement tenable pour le courtier. En dépit d’une suspension de ses services la semaine dernière, le spectre de la faillite devenait presque inévitable.

Cette réorganisation complète est le meilleur moyen de protéger les actifs de la plateforme et de maximiser la valeur pour toutes les parties prenantes, y compris les clients.

Stephen Ehrlich, PDG de Voyager, in Communiqué

Une gestion des dépôts douteuse

A la suite de ce dépôt de bilan, les pratiques commerciales de Voyager sont sur la sellette. Dans la ligne de mire, la protection supposée des fonds des investisseurs qui seraient couverts par l’assurance de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), le fonds de garantie des banques aux Etats-Unis.

Or, cet argument brandi serait un leurre. En effet, si l’assurance FDIC protège les dépôts en espèces jusqu’à 250 000 $, elle ne couvrirait pas les espèces converties en stablecoins. Ce que semble, mine de rien, confirmer Stephen Ehrlich.

Il est important de noter que dans le cadre de cette annonce, nous confirmons que les clients ayant des dépôts en USD sur leur (s) compte (s) auront accès à ces fonds une fois qu’un processus de rapprochement et de prévention de la fraude sera terminé avec la Metropolitan Commercial Bank.

Stephen Ehrlich, PDG de Voyager, sur Twitter

Précisons toutefois que l’assurance ne fonctionne qu’en cas de faillite bancaire. Ainsi, si les trois entités commerciales de Voyager – Voyager Digital Holdings, Voyager Digital LLC et Voyager Digital, Ltd. – sont en banqueroute, la banque qui les abrite, la Metropolitan Commercial Bank, ne l’est pas.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche