Plateformes d'échanges

Binance limite drastiquement ses services en Russie

21 Avr 2022 - 16:58

Conformément aux déclarations de son PDG qui considère que les exchanges crypto doivent se conformer aux sanctions contre la Russie au même titre que les institutions financières traditionnelles, la plateforme n°1 mondiale suspend ses services dans la patrie de Poutine.

Binance suspend ses services en Russie

Binance vient d’annoncer officiellement sur son blog la suspension de ses services pour les résidents russes. Cette annonce fait suite au cinquième train de sanctions prises à l’encontre de la Russie par l’Union européenne.

Cryptomonnaies

Dans ses nouvelles sanctions contre la Russie, l'UE plafonne drastiquement les dépôts crypto

Nathalie E. - 11 Apr 2022 - 11:21

Dans le cinquième train de sanctions prises à l’encontre de la Russie [...]

Lire la suite >>

Concrètement, et pour répondre précisément aux exigences de l’UE, les personnes physiques résidant en Russie et les entreprises qui y sont établies détenant plus de 10 000€ en cryptomonnaies ne pourront plus négocier sur la plateforme. En d’autres termes, les comptes répertoriés selon cette condition fonctionneront uniquement en mode retrait. Aucun dépôt n’y sera autorisé et aucune opération ne sera possible, que ce soit sur les portefeuilles spot, à terme, ou de garde et de staking de Binance. Les utilisateurs concernés bénéficient d’un délai de 90 jours pour clôturer leurs positions.

En revanche pour ceux détenant un portefeuille plus modeste, et en accord avec la nouvelle directive européenne, les choses restent inchangées.

Les comptes de ressortissants russes résidant hors de Russie, vérifiés avec un justificatif de domicile, et les comptes de ressortissants russes ou de personnes physiques résidant en Russie, ou de personnes morales établies en Russie, qui restent inférieurs à une valeur totale de 10 000 EUR, resteront inchangés et actifs.

Blog de Binance

Deux poids, deux mesures

Rappelons à toutes fins utiles, que les transferts de fonds russes en monnaies fiduciaires vers des comptes bancaires au sein de l’Union européenne bénéficient eux d’un plafond dix fois plus haut. Un « deux poids, deux mesures » typique de la diabolisation des cryptos dont se repaissent nos dirigeants européens, mal informés ou délibérément tendancieux. Mais ce point de vue n’est heureusement pas celui de tous les responsables.

Ainsi, la secrétaire au Trésor américain Janet Yellen, loin de s’alarmer d’une instrumentalisation possible des cryptos par les oligarques russes, considère à raison que l’écosystème n’est pas cette terre sauvage propice aux barbares, mais un écosystème déjà bien encadré pour résister au blanchiment d’argent. Certes, elle n’accorde pas de blanc seing et en appelle à la vigilance, mais en se montrant plus rationnelle, et surtout plus éduquée sur le sujet, elle ne cède pas à la paranoïa ambiante.

Paranoïa qui vient pénaliser en premier lieu une population déjà malmenée par les événements, ce que Binance ne manque pas de relever tout en jouant les donneurs de leçon.

Bien que ces mesures soient potentiellement restrictives pour les citoyens russes normaux, Binance doit continuer à diriger l’industrie dans la mise en œuvre de ces sanctions. Nous pensons que toutes les autres bourses majeures doivent bientôt suivre les mêmes règles.

Blog de Binance

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche