Le Conseil d’État annule la fiscalité des cryptomonnaies applicable

France – Saisie par un cabinet d’avocats, la plus haute des juridictions de l’ordre administratif a tranché aujourd’hui sur la fiscalité des cryptoactifs. Si l’investissement est fait à titre occasionnel et qu’il n’est pas issu du minage, l’imposition tombe à 19% (hors CSG et taxes supplémentaires éventuelles). Jusqu’à présent, c’était un régime par tranche qui pouvait monter jusqu’à 45% qui était appliqué.

(Voir: Fiscalité des cryptoactifs: le Conseil d’État s’apprête à rendre sa décision)

Nous vous en parlions il y a quelques jours, et la bonne nouvelle est tombée aujourd’hui pour les investisseurs dans les cryptomonnaies. Dans une décision tout juste rendue, le Conseil d’État a décidé d’annuler en partie l’instruction fiscale de 2014 écrite par le fisc, qui pouvait imposer les cryptomonnaies à plus de 62%.


Cette dernière soumettait les plus-value réalisées dans des investissements cryptographiques au régime des bénéfices non commerciaux (BNC), et à celui des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) si « l’activité est exercée à titre habituel ». Deux régimes particulièrement lourds, et très souvent dénoncés par le secteur concerné.

A titre occasionnel, l’investissement cryptographique est imposé à 19%

Le recours intenté par le cabinet Bornhauser pour « excès de pouvoir » n’aura pas été vain. En suivant globalement l‘avis du rapporteur public qui s’était montré favorable à ce recours, le Conseil d’État a clairement dicté les modalités fiscales pour les cryptoactifs.

Dans leur décision, les juges administratifs ont considéré que le bitcoin a « le caractère de biens meubles incorporels et que les profits tirés de leur cession par des particuliers relèvent en principe du régime des plus-values de cession de biens meubles », dont l’imposition n’est (que) de 19%.

Une très bonne nouvelle pour le « petit » investisseur, d’autant plus que ce régime prévoit une exonération totale d’impôt si la valeur de revente ne dépasse pas les 5 000€.

Ce changement fiscal n’est cependant pas profitable pour les individus aux revenus les plus modestes, car les personnes cumulant un revenu total annuel inférieur à 27 000€ auraient, avec les BNC, été imposées au maximum à 14% (0% si inférieur à 9 807€, 14% sinon).

Si par contre cet investissement est fait de manière habituelle, le régime relatif restera celui des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC)

« Les gains provenant de la cession à titre habituel d’unités de « bitcoin » acquises en vue de leur revente, y compris lorsque cette cession prend la forme d’un échange contre un autre bien meuble, dans des conditions caractérisant l’exercice d’une profession commerciale, sont imposables dans la catégorie des BIC »

Vous noterez que le Conseil d’État a spécifié que le trading « crypto à crypto » est dans ces conditions imposable. Attention danger, les traders réguliers ne devront pas attendre leur retour à l’argent fiduciaire pour leur déclaration. Si vos investissements se révèlent par la suite déficitaires après un échange de ce type, vous risquez bien de devoir de l’argent… que vous n’avez pas.

Le minage, un cas à part

Si l’investissement direct et occasionnel n’est soumis qu’au régime des plus-values de cession de biens meubles, les mineurs, eux, resterons au régime salé des BNC.

« Les gains issus d’une opération de cession d’unités de « bitcoin », y compris s’il s’agit d’une opération de cession unique, sont susceptibles d’être imposés dans la catégorie des BNC sur le fondement de l’article 92 du code général des impôts dans la mesure où ils ne constituent pas un gain en capital résultant d’une opération de placement mais sont la contrepartie de la participation du contribuable à la création ou au fonctionnement de ce système d’unité de compte virtuelle. »

Il faudra en plus de cet imposition « brut », ajouter la CSG (17.2% en 2018, 15% en 2017), et dans certaines conditions la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (3 ou 4 %).


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

  • lelievremilou

    Bonjour.
    Vous dites que les ventes inférieures à 5000€ ne sont pas déclarables. Très bien !
    Et sinon il faudra les déclarer dans la case 3VG de la 2042 ?
    Est ce que l’on doit attendre un décret d’application ?
    Merci.

    • CryptoActu

      Bonsoir,
      Le conseil d’État reconnait le bitcoin comme un « bien mobilier » et non pas comme une «valeur mobilière ». La case 3VG de la 2042 n’est donc malheureusement pas concernée par la déclaration des cryptomonnaies.
      Le site des impôts (cf: https://www.impots.gouv.fr/portail/www2/precis/millesime/2017-2/precis-2017-chapter-3.1.1.html?version=20170701 ) indique que la déclaration doit se faire sur le formulaire spécial 2048-M, si la cession dépasse les 5 000€.

      Nous ne sommes cependant que des journalistes, et une demande de rescrit fiscal serait plus adaptée 😉

      • lelievremilou

        Bonjour.
        Merci pour votre réponse. Effectivement, pourquoi faire simple …….!
        Bonne journée.

  • Nøg

    L’imposition crypto à crypto faudra m’expliquer la logique… Le mec qui trade régulièrement va déjà devoir se taper quasi 70% d’imposition sur les gros montants mais ça ne va toujours pas car il n’a pas déclaré des plus-values totalement fictives en cours de route.

  • AtomicBoy44

    Mais comment font-ils avec les DEX ou la KYC ne s’applique pas ?

  • Melpheos1er .

    Si vous faites du minage, n’hésitez pas à créer une auto entreprise.
    Vous aurez 13.4% de charge sur la totalité de vos ventes et un votre taux d’imposition normale sur le revenu à hauteur de 10% seulement de vos ventes (90% d’abattement)
    Quel que soit votre taux d’imposition (même la tranche la plus élevée) vous payerez toujours moins qu’en déclaration simple sans auto entreprise.
    Cela reste valable jusqu’à 82800€ annuel

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger