Des plateformes crypto voit leur fréquentation augmenter et leur stock de Bitcoin diminuer

 Des plateformes crypto voit leur fréquentation augmenter et leur stock de Bitcoin diminuer

Malgré la pandémie qui sévit,  et sa cohorte de conséquences humaines et économiques désastreuses, les différents exchanges affichent un bilan plutôt satisfaisant en terme de fréquentation. Dans le détail, le résultat est plus ambivalent.

Une croissance exponentielle de fréquentation

Dans un entretien à Forbes, le PDG de Kraken, Jesse Powell se montre plutôt optimiste quant aux perspectives du marché des cryptos, se fiant notamment à la santé de sa propre plateforme.

« Cela a été une sorte de montée en puissance juste au cours des dernières semaines. Chaque jour, [nous observons] plus d’inscriptions, plus de demandes de vérification, plus de gens qui financent leurs comptes. Cela nous indique que les choses se réchauffent, que nous devons commencer à ajouter plus de personnel. »

L’échange aurait en effet vu sa fréquentation augmenter de 83%.  Pour répondre à cette  vague d’investisseurs, il compte d’ailleurs augmenter ses effectifs de plus de 10% avec 67 nouvelles embauches.

Un phénomène qui n’est pas isolé

Il n’est pas le seul à constater un tel nouvel afflux. D’autres bourses cryptos auraient observé une augmentation notable de leurs inscriptions et de leurs volumes d’échange.  Comme Paxful, qui vient de baisser les frais des transactions inférieures à 20$ pour motiver notamment un marché africain dont il est l’un des leaders. Luno, exchange sud-africain, et OKEx, sans doute boosté par son introduction sur le marché indien, arguent du double ou triple de leur taux habituel de nouvelles inscriptions.

Si la situation inédite que nous vivons contribue à cet essor – les épargnants recherchant des recours face à une faillite économique et financière annoncée-  c’est aussi, selon Coinbase, la chute du prix des cryptos qui l’aurait encouragé.

Une fréquentation en hausse mais des revenus en baisse

Ces constats plutôt positifs, et sans préjuger de ce qui se produira par la suite, sachant qu’on en est qu’au tout début du chaos, doivent être tempérés par des observations plus ambivalentes. Par exemple, si Paxful a vu effectivement une augmentation nette de nouvelles inscriptions, il a  également relevé  une baisse de 10% de ses revenus. Cette diminution, dans un climat d’incertitude qui est désormais notre lot quotidien, indiquent que les investisseurs préfèrent abriter leur Bitcoin. Ils les retirent des exchanges pour les « oublier » sur leur cold wallet.

Selon Glassnode, le solde de BTC sur les bourses a globalement diminué de 7%. Une moyenne largement explosée par Bitmex qui a perdu 22% de son stock.

Autre phénomène observé par rapport aux transactions effectuées ces dernières semaines, c’est que les traders n’optent pas particulièrement  pour les cryptomonnaies (exception faite d’aujourd’hui où elles affichent une belle progression). Ils semblent rechercher bien davantage la sécurité des pièces stables. Le volume de Tether, qui s’affirme encore une fois comme le stablecoin-phare, connaît une belle progression depuis le jeudi noir (le 12 mars).

Alors, pour le moment, il n’y a sans doute pas de quoi se réjouir. Le dollar, même déguisé en USDT, reste le favori.

 

 

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,140