Plateformes d'échanges

FTX – Fin de la lune de miel pour ce « gang d’enfants aux Bahamas »

11 Nov 2022 - 11:00

Alors que la plateforme FTX s’enfonce toujours un peu plus, les langues se délient sur le statut réel de cette entreprise et de ses différentes ramifications. Et le moins que l’on puisse dire est que plus l’on creuse et moins la situation actuelle paraît surprenante. Avec à la tête des opérations un « gang d’enfants » composé de 10 personnes au centre de toutes les décisions. Et des salariés maintenus dans une ignorance totale jusqu’au dernier moment. Sans parler du pseudo plan de sauvetage de Justin Sun

Difficile de parler d’autre chose que de l’affaire FTX en cette fin de semaine. Il faut dire que les nouvelles découvertes et déconvenues se succèdent à une vitesse folle dans ce dossier. Avec comme dernier dégât collatéral officiel, la société BlockFi bien prompt à mettre ses difficultés actuelles sur le dos de cette catastrophe en cours.

Dans le même temps, une décision de la Commission des valeurs mobilières de la nation des Antilles vient d’ordonner le gèle des fonds de FTX détenus au Bahamas. Car c’est dans un penthouse de luxe situé sur ce territoire paradisiaque que se trouve l’épicentre de ce carnage. Et parler de forte centralisation est un euphémisme dans le cas présent…

Plateformes d'échanges

La plateforme FTX transfère son siège social aux Bahamas

Nathalie E. - 27 Sep 2021 - 07:27

Si le bureau de FTX à Hong Kong reste actif pour le moment, l’exchange [...]

Lire la suite >>

FTX – Un « gang d’enfants aux Bahamas »

L’annonce est officielle. Le régulateur des Bahamas vient de demander le blocage des fonds détenus par FTX Digital Markets sur son territoire. Mais également la désignation par la Cour suprême d’un liquidateur provisoire afin de se saisir de ce dossier épineux. Car c’est depuis cette zone du monde que Sam Bankman-Fried et son équipe dirigeait cet empire numérique. Un groupe de colocataires composé de 10 personnes amassées par l’ex-milliardaire au cours de sa jeune existence. La plupart au cours de son passage au sein de la société de trading quantitatif Jane Street. Et d’autres à l’époque de ses études sur les bancs du Massachusetts Institute of Technology.

« La Commission s’est engagée à travailler avec le liquidateur provisoire pour s’efforcer d’obtenir le meilleur résultat possible pour les clients et les autres parties prenantes de FTX. »

Securities Commission of the Bahamas

Rien de répréhensible à cela. Si ce n’est que seuls ces 10 personnes étaient vraisemblablement au courant de l’état catastrophique des finances de la structure d’investissement Alameda Research, première étape de l’effondrement de cet empire. Avec une gestion interne que le régulateur des Bahamas qualifie avec prudence de potentiellement illégale. Principalement du fait d’un possible sauvetage interne d’Alameda Research avec les fonds des clients de FTX. Car le fait est révélé, sous couvert d’anonymat, par d’anciens employés de FTX : si les responsables de l’entreprise « déplaçaient ou entraient leurs propres chiffres, je ne sais pas qui le remarquerait. »

Mais il fallait tout de même être aveugle pour ne pas avoir vu à quel point ce « gang d’enfants » avait un comportement agressif dans le secteur des cryptomonnaies. Pourtant, même ses employés n’ont visiblement rien vu venir. Au point de déclarer au média Decrypt, toujours sous couvert d’anonymat, que « lorsqu'(ils ont) vu le tweet de CZ disant que Binance allait acheter FTX, (ils ont) honnêtement pensé que c’était faux. Mais le tweet de Sam est ensuite venu de le confirmer. »

Plateformes d'échanges

Binance vs FTX - Guerre de milliardaires en plein bear market

Hugh B. - 07 Nov 2022 - 09:00

Vent de panique sur le marché des cryptomonnaies durant le week-end. Cela [...]

Lire la suite >>

Justin Sun – Un « plan de sauvetage » douteux

Une opacité digne des pires entreprises de l’économie traditionnelle. Et un cadavre encore chaud sur lequel d’autres charognards tentent de venir se faire toujours plus d’argent. Comme par exemple le sulfureux et souvent détesté Justin Sun et son réseau Tron (TRX). Un autre milliardaire du secteur des cryptomonnaies à l’origine d’un « plan de sauvetage » uniquement destiné aux détenteurs de jetons issus de son écosystème (TRX, BTT, JST et SUN). Et pour cause, leur prix a aussitôt explosé sur la moribonde plateforme FTX actuellement coupée du monde.

« Cela signifie que les clients FTX reçoivent des centimes de dollar tandis que Tron gagne une tonne d’argent. La cryptomonnaie TRX fera l’objet d’une enchère sur FTX car c’est le seul moyen de s’en sortir, mais une fois que les gens l’auront retiré, ils devront le revendre au prix du marché en enregistrant d’énormes pertes sur leurs avoirs d’origine. »

Leo Glisic

En effet, la cryptomonnaie TRX s’échange actuellement au prix de 0,30$ environ sur FTX, alors qu’elle ne coûte que 0,06$ sur le marché officiel. Un prix à payer multiplié par 5 pour tenter de s’acheter un ticket de sortie de cette plateforme FTX. Mais ce n’est malheureusement pas le pire, puisque d’autres jetons de cet écosystème explosent complètement comme les BTT, JST et SUN dont les cours explosent parfois de plus de 1000%. Un plan de sauvetage digne de la réputation de Justin Sun !

Autant dire que les rebondissements en lien à l’effondrement de la plateforme FTX ne sont pas terminés…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche