Régulation

Les Emirats arabes unis veulent devenir un carrefour central de l’activité crypto

21 Fév 2022 - 18:58

L’Etat fédéral de la péninsule arabique a l’ambition de devenir un carrefour central de l’activité crypto. A cette fin, elle concocte un environnement réglementaire sur-mesure. D’ici la fin du premier trimestre, les Emirats arabes unis seront en mesure de délivrer des licences fédérales aux fournisseurs d’actifs virtuels (VASP) désireux de s’installer dans la région.

Les Emirats arabes unis veulent attirer les acteurs de l’industrie crypto

La Securities and Commodities Authority (SCA) des Emirats arabes unis (EAU) serait, selon Bloomberg, sur le point d’achever les modifications apportées à la législation en vigueur pour permettre aux VASP d’affluer vers son territoire.

Le cadre a été élaboré après observation minutieuse des approches spécifiques adoptées par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Singapour, juridictions avancées en matière de réglementation VASP. De fait, il semblerait que la position adoptée par les EAU soit une solution hybride avec une distribution des rôles bien définis. D’un côté la SCA et la banque centrale garantes du respect de la loi et de l’autre, les centres financiers régionaux versant dans le domaine pratique et déterminant eux-mêmes les procédures concrètes en matière de licence.

Binance y aurait contribué

Il semblerait que Binance, qui, à son corps défendant, s’y connaît en matière de réglementation, a contribué à élaborer ce cadre en concertation avec le Dubai World Trade Center.

En effet, peu après que le gouvernement de Dubaï, l’un des sept émirats constitutifs, a déclaré en décembre 2021 qu’il créerait une zone réglementée favorable pour les fournisseurs de services de cryptographie dans le Dubai World Trade Center, un gratte-ciel de la ville, Binance a signé un accord de coopération avec le centre d’affaires pour mettre en place un écosystème international d’actifs virtuels.

Cette volonté du gouvernement émirati de faire de son territoire un centre névralgique pour les cryptos n’est pas nouvelle. Il a déjà noué par le passé des partenariats stratégiques pour faire de sa capitale régionale une « Crypto Valley ».

Blockchain

Dubaï lance sa Crypto Valley

Nathalie E. - 29 Jan 2020 - 07:39

Après la Suisse et les Philippines, c’est la ville de Dubaï qui se lance [...]

Lire la suite >>

La pandémie a freiné ses initiatives mais l’objectif reste le même : offrir à l’industrie crypto un cadre rassurant pour construire un pôle d’innovation producteur de richesse et d’emplois. Abou Dhabi, autre émirat très actif de l’Etat fédéral se veut aussi un vecteur d’excellence dans le domaine. Il a non seulement choisi un protocole blockchain comme support d’infrastructure numérique de son secteur public (qui a inspiré le kit blockchain du Forum économique mondial en 2020), mais s’avère très accueillant pour les plateformes d’échange crypto. Sa ville-capitale accueille déjà trois exchanges, trois devraient suivre prochainement et six autres encore avant la fin de l’année.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche