Finance Décentralisée (DeFi)

Les protocoles DeFi touchés par les dérives des plateformes de prêt centralisées

20 Juin 2022 - 18:58

Depuis quelques semaines, le marché crypto est en convulsions. Pris dans un engrenage qui ne semble pas vouloir prendre fin, il abonde en mauvaises nouvelles qui se succèdent à un rythme soutenu. Et dans l’annonce d’alertes à l’insolvabilité, non seulement la série noire continue pour les plateformes centralisées, mais les protocoles DeFi sont à leur tour touchés.

Babel Capital prend des mesures préventives

Après Celsius et Three Arrows Capital, c’est au tour de Babel Capital de prendre des mesures pour supposément éviter le pire. La société de services financiers crypto basée en Asie et dédiée aux institutionnels vient en effet d’annoncer la suspension des retraits pour ses clients. Une initiative similaire à celle de Celsius, qu’elle justifie en raison de « pressions de liquidité inhabituelles » liées à la situation du marché.

Nous sommes en communication étroite avec toutes les parties liées sur les mesures que nous prenons afin de protéger au mieux nos clients. Les rachats et les retraits des produits Babel Finance seront temporairement indisponibles et la reprise du service normal arrivera séparément.

Communiqué de Babel Finance

Un nouvel acteur pris dans la tourmente de la finance décentralisée (DeFi), et sans doute pas le dernier, car la chute de l’écosystème Terra Luna a révélé l’imbrication périlleuse qui existe entre les uns et les autres dans leur promesse de rendement toujours plus attrayant.

La DeFi embarquée dans la tourmente de la CeFi

Mais ce ne sont pas seulement les plateformes centralisées qui souffrent de la chute monumentale du marché, mettant à jour les pratiques délétères de certaines. Les protocoles de la DeFi, largement utilisés par ces entités sulfureuses, se trouvent également impactés. Ainsi Maker DAO a gelé les dépôts de DAI tandis que le protocole Solend, développé sur le réseau Solana, a choisi une voie contestée, bafouant allègrement le principe de décentralisation, en prenant le contrôle des fonds de ses utilisateurs. D’autres, comme Bancor (BNT), ont opté pour une stratégie encore différente. Il a tout bonnement mis en pause son mécanisme de protection contre les pertes impermanentes (IL), introduit au mois de mai, pour cause de « conditions de marché hostiles ».

… la protection contre les impermanent loss de Bancor se voit temporairement suspendue. La protection se réactivera sur le protocole dès que le marché se stabilisera. Il s’agit d’une mesure temporaire visant à protéger le protocole et ses utilisateurs.

Communiqué de Bancor

Une nécessité car il semblerait que Celsius ait allègrement profité de cette protection, mettant en péril le mécanisme lui-même, pour se livrer à des manipulations hasardeuses.

De fait, dans un marché qui souffre mille morts, punissant les excès de 2021 selon le précepte vaguement judéo-chrétien qui se répand à chaque phase baissière, la seule chose à faire est de rester à l’abri, d’y aller ou d’y retourner. En d’autres termes, de garder vos clés privées sur un wallet de type Ledger ou Trezor en attendant, peut-être longtemps, que l’hiver crypto, particulièrement rigoureux en ce temps estival, se réchauffe. Car, du point de vue des fondamentaux, l’écosystème continue de construire un avenir prometteur. Après, à chacun d’apprendre à trier le bon grain de l’ivresse des sommets promis.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche