Piratage

Ransomware – Plus de 600M$ en cryptomonnaies extorqué pour 2021

12 Fév 2022 - 09:00

Le secteur des cryptomonnaies est trop souvent considéré comme une plaque tournante de la criminalité et du blanchiment d’argent. Mais les études se succèdent afin de démontrer que ce genre d’activités restent largement anecdotiques dans le domaine. Ce qui ne veut malheureusement pas dire que le Bitcoin et certaines versions anonymes ne sont pas utilisés à des fins funestes. En particulier dans le cas du règlement des fameux ransomwares, avec une facture pour le moment estimée à plus de 600 millions de dollars pour l’année 2021.

Satoshi Nakamoto l’avait prédit lors de la création du Bitcoin. La liberté et l’absence de contrôle qu’il permet d’obtenir séduisent dans les rangs des amateurs d’opérations douteuses. Et là où certains voient une énième preuve de son caractère répréhensible, c’est bien plus son efficacité qui s’affirme. En particulier si l’on considère que la proportion de transactions liées à des activités criminelles ne dépasse pas 0,15% du volume total du secteur des cryptomonnaies.

Une facture dont le montant s’élève tout de même à 14 milliards de dollars pour l’année 2021. Et à laquelle viennent participer les opérations de ransomware. Ces prises d’otages d’ordinateurs ou de serveurs dont le contenu n’est débloqué qu’à reception du versement d’une rançon. Cette dernière le plus souvent versée sous la forme de cryptomonnaies comme le Bitcoin ou certaines de ses consœurs plus anonymes. Et dont l’estimation pour l’année passée dépasse les 600 millions de dollars.

Ransomwares – Plus de 600M$ extorqués en 2021

Cette étude vient d’être rendue publique par la structure d’analyse blockchain du nom de Chainalysis. Et elle dresse un état des lieux du « marché » des ransomwares en relation aux cryptomonnaies. Ce dernier estimé à 602 millions de dollars de versement effectués pour l’année 2021. Une bonne nouvelle si l’on compare ce résultat à l’année 2020 dont l’ardoise montait à 692 millions de dollars. Mais les choses ne sont pas aussi simples…

Car la structure Chainalysis tient à modérer tout de suite ces résultats qu’elle présente comme très certainement sous-estimés. Cela en précisant que le montant actuel affiché dans son rapport ne peut pas encore être considéré comme définitif. En effet, lors de la publication de ce même document en 2020 sur le sujet des ransomwares, le compte effectué avait dû être revu à la hausse de près de 50%. Car la première estimation faisait état de 350 millions de dollars. Et rien ne permet de penser que la situation ne sera pas identique pour 2021.

« Certains éléments significatifs, ainsi que le fait que les revenus des ransomwares au premier semestre 2021 ont dépassé ceux du premier semestre 2020, suggèrent que 2021 sera finalement une année encore plus importante.« 

Chainalysis

Ransomwares – Des « souches » plus nombreuses

Une étude qui permet également de connaître l’origine de ces attaques. Et dont la plus grosse partie peut sans aucun doute possible être attribuée au groupe russe du nom de Conti. Avec une ardoise de plus de 180 millions de dollars à son actif. Soit pas loin de 60% de l’ensemble des fonds extorqués sur l’année 2021 à l’aide de ransomwares. Et une régularité bien différente des autres « souches » (strains) le plus souvent actives par vagues occasionnelles.

Et pour 2021, ce sont finalement 140 « souches » différentes qui ont été identifiées. Un chiffre en nette augmentation puisque ces cellules criminelles n’étaient que 119 en 2020 et seulement 79 en 2019. Avec parmi elle la tristement célèbre DarkSide à l’origine d’une pénurie de carburant sans précédent aux États-Unis en juin de l’année dernière. Une affaire Colonial Pipeline « résolue » suite au versement de 5 millions de dollars en bitcoins. Et un butin pour cette seule « souche » dont le montant est estimé à 75 millions de dollars, soit environ 25% de cette facture totale provisoire de 2021.

Piratage

Hack Bitfinex - $3,6 milliards en BTC retrouvés et deux personnes interpellées

Hugh B. - 09 Feb 2022 - 08:55

L’évolution du secteur des cryptomonnaies est malheureusement parsemée [...]

Lire la suite >>

Il semble dont que les chiffres ne soient pas bons dans le domaine. Car si l’on applique la marge de 50% revendiquée par Chainalysis, le montant total des versements en relation à des ransomwares s’élèverait à plus de 450 millions de dollars. Mais dans le même temps, les derniers résultats obtenus par le ministère de la Justice des États-Unis pourraient bien inverser cette tendance. Car selon Chainalysis, leurs services deviennent de plus en plus efficaces lors des enquêtes effectuées pour suivre les fonds versés, en particulier sous la forme de BTC. Raison pour laquelle ces hackers se tournent vers des alternatives plus anonymes comme le Monero (XMR).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche