Vitalik Buterin et Craig Wright s’attaquent avec virulence sur Twitter

Craig Steven Wright est un conférencier et businessman australien. En 2016, il avait publiquement déclaré être Satoshi Nakamoto, mais il s’est avéré que les preuves qu’il avait fournies avaient été falsifiées. Aujourd’hui fervent défenseur du BitcoinCash, il est actuellement poursuivi en justice pour avoir volé des cryptomonnaies à un de ses anciens collègues, décédé.

Un clash d’une violence inédite dans la communauté des cryptomonnaies s’est déroulé aujourd’hui sur Twitter. A l’occasion du forum Deconomy qui se déroule du 3 au 4 avril en Corée du Sud, de nombreux acteurs importants de l’écosystème blockchain étaient réunis pour discuter de cette technologie à travers différentes conférences. Parmi eux, le co-créateur d’Ethereum Vitalik Buterin, et Craig Wright, prétendu « créateur » de Bitcoin et actuellement directeur scientifique chez nChain.

« Pourquoi cet imposteur est autorisé à parler »

Alors que Craig Wright intervenait sur scène lors d’une conférence intitulée « Bitcoin, Controverse sur le Principe », Vitalik Buterin qui était alors présent dans la salle, a décidé de live-tweeter ses impressions sur ce qui était dit.

(cliquez ci-dessus pour accéder à tous les tweets)

Et très vite, des désaccords profonds ont fait surface. Visiblement passablement énervé par les « conneries » énoncées tout au long du débat par Craig Wright, le jeune russo-canadien n’a pas manqué de le faire savoir dans ses très nombreux messages.

« vous avez en fait un gamma négatif »…. « vous aidez en fait les mineurs honnêtes en attaquant le réseau »

Mon compteur de bullshit semble montrer une valeur négative…. oh attendez c’était un overflow [ndlr: trop grande valeur informatique qui dans certains cas retourne une valeur négative] d’entier

L’histoire aurait probablement pu s’arrêter là, mais Vitalik Buterin a profité d’être en face de lui pour se lever et prendre la parole afin de, face à face, le mettre devant ses incohérences. Téméraire, il terminera son intervention en s’exclamant « pourquoi est-ce que cet imposteur a été autorisé à parler à cette conférence? », sous les applaudissements et les ricanements de la salle.

Vitalik, une « brindille »

Si l’Australien n’a visiblement pas daigné répondre à cette attaque, c’est particulièrement vexé par cette humiliation publique qu’il a décidé à son tour d’attaquer sur Twitter Vitalik Buterin, en s’en prenant à son physique qu’il compare à une « brindille », et au personnage de dessin animé Bevis.

« Fustigé par Vitalek……

Oh…. où sont mes diplômes…….. ça brûle, ça brûle…. ça brûle !

Désolé Bevis…. Oh, je veux dire Vitalek. »

« Oh bien….. on dirait que j’ai cassé Vitalek… 🙂 C’est une brindille… rappelle-toi d’être aimable la prochaine fois……. »

Le forum Deconomy continuera demain, et cette joute verbale promet une seconde journée haute en couleur.

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger