Ethereum

Un géant des télécoms japonais rejoint l’Enterprise Ethereum Alliance

28 Sep 2017 - 20:06

L’Ethereum Enterprise Alliance a été créée au début de l’année par de nombreuses marques mondiales qui ont uni leurs forces pour développer une version d’Ethereum prête à l’emploi pour une utilisation en entreprise.

KDDI Corporation, une société de télécommunications japonaise dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 45 milliards de dollars, a annoncé aujourd’hui son adhésion au consortium Enterprise Ethereum Alliance.

Par ailleurs, ces derniers ont aussi annoncé le lancement un système basé sur des contrats intelligents utilisant Ethereum.

Le projet vise à valider les avantages de la technologie blockchain en termes de productivité dans le partage d’informations, y compris pendant les processus de réparation téléphonique, du moment où le client en fait la demande jusqu’ à l’étape finale.

KDDI envisagera également l’utilisation de cette technologie basée sur Ethereum lorsque la coordination est nécessaire entre plusieurs entreprises, par exemple pour la réutilisation des combinés mobiles.

L’entreprise cherche à explorer plus en profondeur la façon dont la technologie blockchain peut être combinée avec l’Internet des objets et l’intelligence artificielle pour une utilisation dans des processus plus complexes, y compris la capacité de, selon KDDI:

« discerner de manière autonome les données provenant de différents systèmes tels que le prix de réparation, le prix d’échange du modèle, le prix du marché des combinés utilisés pour établir un contrat optimal »

L’entreprise affirme que le projet constitue une première étape vers sa vision à long terme, qui consiste à combiner la technologie des chaînes de bloc avec l’intelligence artificielle et l’Internet pour fournir des produits et des services de prochaine génération.

La société déclare qu’elle travaillera en « coopération avec d’autres membres de l’EEA pour créer une plate-forme de services robuste de prochaine génération basée sur la technologie combinée  » AI plus  IoT plus Blockchain « .

La société japonaise est l’une des premières dans le pays, disent-ils, à utiliser la technologie des smarts contracts. Le Japon ayant manifesté un intérêt considérable pour cet espace récemment, suite à une approche législative très favorable de leur gouvernement.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche