La sénatrice américaine Cynthia Lummis veut imposer Bitcoin dans le débat national

 La sénatrice américaine Cynthia Lummis veut imposer Bitcoin dans le débat national

Cynthia Lummis, une adepte précoce de Bitcoin (premier achat en 2013), récemment élue au Sénat, a affiché clairement son soutien à la première des cryptomonnaies lors d’une émission télévisée à large audience.

Une professionnelle de la politique adepte précoce de Bitcoin

Cynthia Lummis n’est pas une novice en matière politique. Membre du Parti républicain et élue du Wyoming à la Chambre des représentants des États-Unis de 2009 à 2017, elle fera son entrée au Sénat le trois janvier prochain. Questionnée à propos de Bitcoin lors d’un entretien pour l’émission à succès « Good Morning America« , la sénatrice affirme sans ambages sa volonté de le valoriser en tant que réserve de valeur.

J’espère faire entrer Bitcoin dans le débat national. J’ai été trésorière d’Etat. J’ai eu la tâche d’investir les fonds permanents de notre État et j’ai toujours été à la recherche des meilleures réserves de valeur. Bitcoin répond à cette exigence. « 

Ce n’est pas la première fois que Cynthia Lummis place Bitcoin sur le devant de la scène. Pendant sa campagne dans son Etat d’origine, il est vrai le plus crypto-friendly des Etats-Unis, elle l’a évoqué à plusieurs reprises. Elle a révélé notamment qu’elle avait acquis son premier BTC en 2013 après avoir compris les caractéristiques singulières de son protocole. Plus encore, elle a déclaré que depuis lors, Bitcoin n’avait jamais quitté son portefeuille d’investissement.

Je crois au pouvoir économique de la rareté et au potentiel du Bitcoin pour remédier à certaines des manipulations de notre système financier… Maintenant je suis une hodler et je « hodl » parce que comme l’or, je veux préserver la valeur relative de mon travail au fil du temps. »

Cynthia Lummis au Wyoming Blockchain, septembre 2020

Bitcoin pour lutter contre les politiques inflationnistes

Au cours de sa campagne, la sénatrice n’a cessé d’alerter contre les dérives d’une politique inflationniste du gouvernement amplifiée par la pandémie. Se qualifiant elle-même de « féroce faucon du budget », elle prône des solutions économiques qui ne réduisent pas le pouvoir d’achat du dollar. Ainsi, négligeant les remarques convenues de l’intervieweuse qui revient sur la réputation sulfureuse de la première cryptomonnaie, elle est restée mobilisée sur son objectif et a réaffirmé sa conviction d’un Bitcoin porteur d’avenir.

Notre propre monnaie ne cesse de gonfler. Bitcoin ne fonctionne pas comme ça : 21 millions de bitcoins seront extraits et c’est tout, l’approvisionnement est limité. Je suis donc convaincue que Bitcoin va prendre de l’importance en tant que réserve de valeur à l’avenir. » 

La séquence diffusée sur la chaîne ABC news a été très vite et abondamment relayée sur twitter, y compris par un certain nombre de personnalités de la cryptosphère comme Tyler Winklevoss.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,182