Cryptomonnaies

L’appli financière brésilienne PicPay aux 30 millions d’utilisateurs veut entrer en force dans la crypto

13 Juil 2022 - 12:58

En pleine tourmente du marché crypto, l’appli financière la plus populaire du Brésil annonce une salve d’engagements dans l’industrie. La fintech va non seulement prendre en charge le paiement via les cryptomonnaies, mais prévoit également de créer son propre exchange, de lancer un stablecoin adossé au real local et de s’aventurer ensuite sur le terrain des NFT et du Web3.

PicPay s’engage fort dans la crypto

L’application fintech brésilienne PicPay croit en l’avenir de la crypto et du Web3. A l’appui de sa conviction, elle va lancer toute une série de produits pour ses utilisateurs. Selon les mots de son cofondateur Anderson Chamond, relayé par le site NeoFeed, « PicPay va entrer très fortement dans ce monde. Ce ne sera pas un produit accessoire, ce sera une secteur d’activité très important ».

Première étape de cette stratégie pro-crypto, la fintech va lancer sa plateforme d’échange maison pour permettre à ses 63 millions d’inscrits, dont 30 millions d’utilisateurs actifs, de négocier des cryptomonnaies. Dès le mois prochain, la société offrira la possibilité d’acheter et de vendre bitcoinether et USDP, l’un des deux stablecoins émis par Pax Dollar, avec l’objectif de proposer une centaine de cryptos à la négociation d’ici la fin de l’année.

Dans un deuxième temps, l’appli compte lancer un stablecoin adossé au real brésilien, le Brasilian Real Coin (BRC), accessible à tous.

Vous n’aurez pas besoin d’être un utilisateur de PicPay pour utiliser ce stablecoin. Vous pouvez être un touriste venant au Brésil, prendre PayPal ou un autre portefeuille numérique, acheter du BRC sur un échange et l’utiliser sur le marché brésilien.

Anderson Chamond, cofondateur et vice-président de PicPay, cité in NeoFeed

La suite logique sera d‘intégrer les paiements en cryptomonnaies à l’application.

PicPay entrera sur le marché de la cryptographie pour diriger sa vulgarisation non seulement en tant qu’investissement, mais également en tant que moyen de décentraliser les paiements et autres services financiers.

Anderson Chamond, cofondateur et vice-président de PicPay, in blog de l’entreprisei

Enfin, dans un avenir plus lointain, la fintech compte aussi créer une unité dédiée aux NFT et au Web3. Dans sa volonté de vulgariser l’accès à ces nouveaux univers, PicPay mettra à disposition de ses utilisateurs tout un matériel pédagogique directement intégré à l’appli.

Un moment opportun pour entrer sur le marché crypto ?

Avec sa puissance de frappe, l’appli pourrait embarquer nombre de brésiliens dans la crypto même si le moment choisi pose question. Mais pour PicPay, c’est précisément le bon timing. Pour elle, lors du dernier cycle haussier, la nature du marché a changé, passant d’une phase de spéculation (comme en 2017) à une phase d’utilisation réelle permettant de juger vraiment de la valeur de la technologie et garantissant son avenir. Sans sous-estimer les obstacles à franchir au milieu d’un hiver crypto qui détourne les investisseurs, l’optimisme reste de mise.

Dans 12 mois, nous pensons que 3 millions d’utilisateurs utiliseront des cryptomonnaies au sein de PicPay.

Anderson Chamond, cofondateur et vice-président de PicPay, cité in NeoFeed

Une projection soutenue par un cadre réglementaire local plutôt crypto-friendly et des acteurs majeurs, Nubank et BTG Pactual, qui ont déjà inscrit Bitcoin et consorts dans le paysage financier de la première économie d’Amérique du Sud. De fait, PicPay ne peut pas vraiment rester à l’écart d’un mouvement qui prend de l’ampleur en réponse à une demande réelle de la population. Un intérêt qui n’est pas passé inaperçu aux yeux des géants du secteur qui veulent investir le terrain et rayonner dans toute l’Amérique latine – près de 665 millions d’habitants, se classant au cinquième rang mondial pour l’adoption des cryptomonnaies et captant systématiquement entre 8 % et 10 % de son activité mondiale – à partir de sa place forte.

Coinbase s’y est essayé, en vain pour le moment. Binance en revanche y pose ses jalons. Outre l’ouverture d’un bureau à Rio de Janeiro, l’échange de CZ a acquis la société de courtage brésilienne Simpaul Investimento. Dans un tel contexte, l’offensive de PicPay sur ce secteur prend tout son sens.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche