L’Enterprise Ethereum Alliance s’agrandit avec l’arrivée de la plus grande banque russe

Sberbank est la plus grande banque d’Europe orientale et le troisième établissement bancaire européen en termes de capitalisation. Cette dernière a annoncé avoir rejoint le plus gros consortium sur la blockchain au monde.

L’Enterprise Ethereum Alliance (EEA) vient d’accueillir son premier membre russe.Après l’adhésion de plus de 150 entreprises à l’EEA – la plus grande initiative portée sur la technologie blockchain au monde -, le groupe a intégré Sberbank, la plus grande banque russe.

Annoncé lors d’un entretien avec CoinDesk, Sberbank a défini son ajout à l’alliance comme une nouvelle façon de capitaliser sur les marchés internationaux.

Evgeniy Kravchenko, chef du Trade finance et correspondant bancaire à Sberbank, a déclaré à CoinDesk:

“L’étape suivante pour notre équipe blockchain consistera à travailler avec des institutions financières étrangères et d’autres banques, à effectuer certaines transactions internationales, afin de voir comment nous pouvons accroître la transparence et améliorer la confiance entre les banques et les entreprises clientes.”

La Sberbank a déjà indiqué avoir réalisé au moins deux proof-of-concept sur la technologie blockchain – l’une pour une lettre de crédit “intelligente” et l’autre pour une lettre de garantie – en coopération avec les régulateurs, le ministre de l’économie, d’autres banques et la Chambre de commerce internationale de Russie.

“Nous travaillerons avec d’autres banques sur des projets dans d’autres secteurs d’activité que le financement du commerce extérieur: paiements, prêts, commerce de détail, tout ce qui est possible”, a-t-il ajouté.

[adblockingdetector id=”5bbf1a00ae440″]

Un monde où la blockchain pourrait ne pas être exactement aussi essentielle que certains le pensent.

Toutefois, Kravchenko a tenu à ne pas laisser penser que la portée du travail de la Sberbank se limiterait seulement aux membres de cette l’alliance.

Il affirme au contraire que la banque souhaite continuer à travailler avec des banques russes qui ne sont pas membres de l’EEA sur des projets nouveaux ou déjà existants.

“Plus il y aura de d’acteurs sur le réseau, plus le réseau sera performant”, a déclaré Kravchenko.

Kravchenko n’est pas non plus un maximaliste de la blockchain. En fait, Kravchenko lui-même imagine un monde où la chaîne de bloc pourrait ne pas être exactement aussi essentielle que certains supporters le pensent.

Prenant l’exemple de la conférence de Sibos, ce dernier a indiqué qu’on ne savait pas encore si la technologie pouvait remplacer ou reproduire les services offerts par le protocole Swift, service de transmission interbancaires.

En plus de Sberbank, d’autres entreprises ont rejoint l’EEA, dont HP Entreprise. Il y a quelques semaines déjà, un géant des télécoms japonais avait intégré ce consortium.

[adblockingdetector id=”5bbf1a00ae440″]

D’après CoinDesk

Commentaires

elementum neque. commodo dolor. commodo dolor Lorem felis
Partagez
Tweetez
Partagez