Minage

Les sociétés minières Bitcoin à l’assaut de Wall Street

19 Jan 2022 - 12:58

Seize sociétés de mining Bitcoin sont actuellement cotées au NASDAQ, la place boursière américaine dédiée à la tech. Sept autres trépignent sur le seuil en dépit du déclin des actions minières qui subissent de plein fouet la chute du marché crypto.

16 sociétés minières cotées au NASDAQ et 7 en attente

Le dernier rapport de Galaxy Digital Research portant sur l’activité minière du Bitcoin en 2021 témoigne de l’attractivité croissante exercée par l’industrie du minage de Bitcoin.

En un an, le nombre de sociétés minières cotées à la bourse de New York est passé de 6 à 16 entreprises. Hut 8 Mining, Marathon Digital Holding, Riot Blockchain, BitFarms.Ltd, HIVE Blockchain Technologies, Argo Blockchain, Ebang International Holdings, Canaan Creative, Bitcoin Core Scientific, Bitfury Cipher Mining, Bitcoin Iris Energy, BitDigital, Stronghold Digital Mining, CleanSpark figurent notamment au tableau.

Nombre d’entreprises de mining Bitcoin cotées au NASDAQ par trimestre. Source : rapport de Galaxy Digital

Et, selon le rapport, sept autres sociétés seraient en attente d’une prochaine introduction au NASDAQ pour le premier trimestre 2022.

Cet empressement des sociétés minières Bitcoin à devenir publiques n’est pas anodin. La cotation permet de proposer facilement une exposition indirecte au BTC que recherchent de plus en plus les investisseurs institutionnels. Via l’achat d’actions minières, ils peuvent satisfaire leur demande d’investissement dans une ressource rare considérée par nombre d’experts comme s’apparentant à une matière première précieuse, ce fameux « or numérique » qui connaîtrait aussi sa légendaire ruée.

Des sociétés qui ont vu leurs revenus exploser

A l’appui de cette thèse, la croissance des revenus des entreprises de mining comme en témoigne le graphique relevé par Beincrypto pendant la période ascensionnelle du prix du Bitcoin.

Il faut dire qu’en prévision du rallye haussier annoncé, elles s’étaient bien préparées en faisant l’acquisition de matériel plus performant et en misant sur des augmentations de capital via des levées de fonds faramineuses.

Mais aujourd’hui, le bull run pourrait être derrière nous et l’hiver crypto qui s’annonce pourrait être rude. Et particulièrement pour le minage de bitcoins, sujet d’attaques répétées en raison de préoccupations concernant sa consommation d’énergie.

Dernière offensive recensée, celle du vice-président de l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) Erik Thedéen, qui demande purement et simplement l’interdiction de la preuve de travail minière comme il l’a déclaré au Financial Time.

Mais un modèle économique fragile

Surtout, le modèle économique de ces entreprises est fragile. Selon l’analyse de TheBlock Research, « l’extraction de crypto est une activité à forte intensité de capital [qui contraint] les opérateurs à lever des sommes importantes auprès d’investisseurs sur les marchés publics ». De fait, en recherche constante de nouveaux fonds pour financer leurs infrastructures destinées à produire toujours plus de bitcoins, elles se retrouvent d’autant plus fragilisées lorsque le cours du bitcoin est à la baisse.

Ainsi, selon des données de The Block Crypto Data, la capitalisation boursière des sociétés leaders a chuté drastiquement depuis novembre dernier, moment de l’ultime ATH (plus haut sommet) du prix du bitcoin.

Marathon Patent Group passant de 7,65 milliards de dollars à environ 3 milliards de dollars aujourd’hui. Riot Blockchain de 4,25 milliards de dollars à 2,05 milliards de dollars. Et Hut 8 de 2,33 milliards de dollars à 1,19 milliard de dollars.

« Les actions minières publiques agissent comme un jeu bêta élevé sur le prix du bitcoin, donc lorsque le prix du bitcoin diminue, les sociétés minières ressentent une douleur supplémentaire. Non seulement la plupart d’entre elles détiennent des bitcoins en tant que trésorerie, mais leurs flottes ASIC fluctuent en valeur avec le prix. Elles [deviennent alors]  de plus en plus endettées avec une dette libellée en USD. »

Ethan Vera, cofondateur de Viridi Funds, cité par TheBlock

Un réseau plus décentralisé et sécurisé que jamais

La course à la cotation des entreprises de mining peut donc sembler un peu insensée si le marché crypto se dirige vers le sud.

Mais du point de vue du détenteur de bitcoin, l’expansion de son exploitation minière se révèle très positive. Depuis que la Chine a interdit le minage sur son territoire, il y a eu une redistribution globale du taux de hachage mondial – à la fois géographiquement et en termes de diversité des entreprises – qui a encore atteint un niveau record ces derniers jours selon Glassnode. De fait, le réseau Bitcoin a pu faire la démonstration de sa robustesse, il est plus décentralisé et plus sécurisé que jamais.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche