Les tabacs accueillent le Bitcoin en France

Certains bureaux de tabac français permettent désormais à leurs clients de se procurer des cryptos au sein de leurs établissements.

Le Bitcoin (BTC) est maintenant vendu dans 24 centres de tabac en France. La société de la FinTech Keplerk et la plateforme Bimedia, une entreprise qui vend des solutions d’encaissement aux buralistes, sont à l’origine de cette initiative. En offrant cette nouvelle opportunité aux commerçants de diversifier leurs produits, l’objectif de Keplerk est d’atteindre 6.500 bureaux aptes à vendre les devises d’ici février.

La société Keplerk veut conquérir les buralistes

Bar tabac france crypto

Plusieurs bars à tabac deviennent des lieux où les monnaies cryptographiques pourront être achetées aisément. Source de l’image : pixabay.com.

Il suffit aux personnes désirant se procurer du BTC de faire un échange de 250, 100 ou 50 euros contre un ticket qui contient un QR code. Ensuite, pour se faire créditer ses tokens virtuels sur son wallet, le client doit se connecter sur la plateforme en ligne de Keplerk. Une commission de 7% est alors prélevée par le courtier sur chaque coupon livré. Une rétribution de 1,25% est ensuite reversée aux bureaux de tabac ayant fait la vente. Toujours est-il que pour bénéficier de ce service, les 24.500 bureaux de tabac de France devront d’abord se munir de machines qui génèrent des QR codes.

Les cryptomonnaies chez les buralistes : Comment ça marche ?

PrestaShop a développé le module exploit par Keplerk pour permettre l’achat des bitcoins chez les buralistes. Plus de 270.000 marchands l’utilisent déjà. Le cours du BTC est fixé au moment de l’achat au bureau de tabac et le client dispose ensuite d’un mois pour charger son compte.

Le processus dénommé « know your customer » (connais ton client) a d’ailleurs été mis en place pour vérifier l’identité des personnes désirant se procurer du BTC.  Une fois le premier chargement effectué, le client doit par la suite fournir certaines informations privées telles qu’une photo, son numéro de téléphone, son adresse électronique, un justificatif de domicile et sa carte d’identité. L’achat des cryptoactifs est toutefois interdit aux mineurs.

La cryptomonnaie en France : un accueil mitigé

Paris Blockchain

Le parlement français a rejeté certains amendements au projet de loi de finances qui portaient sur les cryptomonnaies. Source de l’image : pixabay.com.

L’engouement des élus face aux monnaies électroniques reste plutôt mitigé en France. Les amendements liés aux cryptos dans le projet de loi de finances 2019 ont pour la plupart été rejetés par le parlement français. Ces mesures auraient permis de réduire les charges fiscales des commerçants et aux entrepreneurs impliqués dans le domaine des devises virtuelles. Enfin, quatre sites Web dont les activités sont associées aux coins cryptographiques se sont retrouvés sur liste noire de l’AMF pour des offres d’investissement qui n’étaient pas autorisées.

La ferveur du gouvernement français à l’égard des cryptomonnaies semble bien refléter la dynamique négative du BTC en 2018. Nous vous rappelons qu’après avoir plongé sous la barre des 6.000 dollars en novembre 2018, la devise cryptographique ne valait plus que 3.100 dollars le 15 décembre dernier. Notons qu’à l’heure actuelle, le prix du BTC est d’environ 3.700 dollars.

Suivez-nous !

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

27 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger