Bitcoin

L’Iran prépare son infrastructure pour l’utilisation du Bitcoin sur le territoire

05 Nov 2017 - 17:18

Le gouvernement iranien prévoit de mettre en place une nouvelle infrastructure pour l’utilisation du bitcoin en Iran.

Des sanctions économiques importantes

La république islamique souffre encore des sanctions internationales qui affectent plusieurs de ses secteurs économiques, notamment la finance, l’énergie et le transport maritime. Ces sanctions ont également entravé la capacité des citoyens iraniens à utiliser la majorité plateformes de paiement en ligne comme PayPal, Venmo et Braintree.

Ce faisant, le gouvernement iranien semble avoir trouvé un moyen de contourner ce problème, à savoir la mise en place du Bitcoin comme principale forme de paiement en ligne. L’un des avantages certain réside dans le fait qu’il s’agit d’une monnaie décentralisée qui ne peut être contrôlée par une entité centrale telle qu’une société ou un gouvernement; les pays ne sont donc pas en mesure de contrôler ni de bloquer les paiements.

La mise en place d’une infrastructure permettrait aux citoyens iraniens de facilement contourner les sanctions économiques et être en mesure d’effectuer des échanges internationaux.

La présence du bitcoin dans l’économie iranienne est une étape importante pour les monnaies cryptographiques. Cela signifie que le gouvernement peut maintenant ouvrir ses portes à l’avancement en matière de paiement.

Des études menées

Le gouvernement iranien a déjà fait des recherches sur le Bitcoin et ses avantages possibles pour son économie. Amir Hossein Davaee, sous-ministre iranien des Technologies de l’information et de la communication a déclaré:

« Le ministère des communications et des technologies de l’information a déjà mené un certain nombre d’études de recherche dans le cadre des efforts visant à préparer l’infrastructure pour utiliser le Bitcoin à l’intérieur du pays. »

En outre, M. Davaee a ajouté que les opérations menées par le bitcoin incluent l’autocréation de monnaies, si bien que la Banque centrale d’Iran doit établir les règles de base et superviser les activités connexes, sans quoi cela perturberait le cycle économique étatique. L’Iran serait maintenant à la veille de créer une infrastructure adéquate pour le bitcoin.

Les cryptomonnaies, de par leur nature décentralisée, sont grandement prises en considération par les Etats subissant des rétentions économiques. Selon certains rapports, la Corée du Nord utiliserait elle aussi le Bitcoin pour parer aux sanctions.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

D’après Cointelegraph

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche