Les renseignements britanniques face à la menace du Bitcoin

Le GCHQ, l’équivalent britannique de la NSA, suit de près le bitcoin à la demande de son gouvernement. L’agence spécialisée, célèbre pour avoir déchiffré les communications allemandes via sa machine Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale, est désormais confrontée à une nouvelle menace. Comme beaucoup d’autres agences gouvernementales à travers le monde, elle s’intéresse de près au bitcoin.

Le Government Communications Headquarters, mieux connu sous le nom de GCHQ, a été fondé en 1919 et, selon ses propres termes,” garde la sécurité de la Grande-Bretagne depuis “. En 2015, l’agence a été mise en évidence dans les documents de Snowden qui révélaient que cette dernière collectait les informations de “chaque utilisateur visible sur Internet”, et mettait sur écoute les communications de politiciens britanniques.

On peut dire que le bitcoin n’est pas nouveau au GCHQ. L’agence a montré un regain d’intérêt pour la monnaie virtuelle, après l’ascension fulgurante du bitcoin qui a surpris de nombreuses personnes. Chris Ensor, directeur adjoint de la division du Centre national de cybersécurité du GCHQ, a déclaré à The Telegraph que les ministères du gouvernement britannique lui ont ordonné d’enquêter sur les risques de sécurité posés par le bitcoin. Il précise:

“Nous nous intéressons à tout ce qui pourrait affecter le pays, donc le bitcoin est une chose importante maintenant.”

L’agence serait en train de se pencher sur le bitcoin sous différents angles, s’intéressant notamment sur son fonctionnement, les avantages éventuels de la technologie blockchain et la menace qu’il représente pour le système monétaire du pays.

“Les ministères du gouvernement nous disent: ‘Nous voulons utiliser une partie de cette technologie donc est-ce sans danger?’ ou tout simplement ‘Comment ça marche?’.

Le Trésor a l’intention de réglementer le bitcoin, en raison des préoccupations habituelles concernant la fraude fiscale et le blanchiment d’argent.

D’après bitcoin.com

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Partagez
Tweetez
Partagez